SPO-FOOTBALL CARABINS

Crédit : MARTIN ALARIE/AGENCE QMI

Alouettes de Montréal

«Je ne m'attendais pas à ça» - Junior Luke

Benoît Rioux

Publié | Mis à jour

Plus qu’un mois avant le début de la saison! Pour certains joueurs des Alouettes de Montréal, l’attente peut sembler longue, mais pour d’autres, chaque jour du camp d’entraînement sera précieux afin de se préparer adéquatement.

Le Québécois Junior Luke appartient davantage à la deuxième catégorie, lui qui s’entraîne sur la ligne offensive plutôt que sur la ligne défensive, où il était utilisé au cours des dernières années chez les Lions de la Colombie-Britannique.

«Je ne m’attendais pas à ça, mais on s’ajuste, a commenté Luke, mercredi, en vidéoconférence. Je vais avoir besoin de répétitions, ça va me prendre des journées d’entraînement. J’ai encore beaucoup de choses à travailler.»

Dans le jargon, on dit que Luke a changé de «côté du ballon». L’athlète de 29 ans risque toutefois de s’en tirer plutôt bien dans les circonstances, lui qui avait d’ailleurs évolué sur la ligne offensive lorsqu’il était plus jeune.

«J’étais surpris, on ne voit pas souvent changer un joueur de position comme ça, a pour sa part réagi son coéquipier David Ménard, qui perd ainsi un allié important sur la ligne défensive. Junior l’a mieux pris que je l’aurais pris. Je lui lève mon chapeau pour ça.»

Ménard, 30 ans, a joué avec Luke chez les Lions, de 2017 à 2019. Les deux ne feront visiblement pas la paire chez les Alouettes.

«Il a déjà joué là, c’est sans doute pour ça qui l’a mieux pris que si ç’avait été moi, a précisé Ménard, à propos du changement de position de Luke. C’est un bon athlète. Il travaille bien et il bouge bien ses pieds.»

Une semaine de plus

Les Alouettes disputeront leur premier match de la saison, le 14 août, contre les Elks, à Edmonton. Ils profitent en effet d’une semaine de congé pour entamer la campagne.

Évidemment, il s’agit, en quelque sorte, d’une semaine de congé perdue durant le calendrier pour mieux gérer la fatigue. Luke fait toutefois contre mauvaise fortune, bon coeur. Il en profitera quant à lui pour analyser le jeu de ses adversaires des différentes équipes sur la ligne défensive.

«Je vais visionner beaucoup de vidéos [de la première semaine], pour voir les tendances de la défensive, a noté Luke. C’est important pour être prêt mentalement, pour avoir une idée comment bloquer et maintenir la protection.»

Luke risque d’avoir particulièrement à l’oeil le premier match de la saison des Elks, le samedi 7 août, contre le Rouge et Noir d’Ottawa. L’occasion sera belle pour observer ses prochains adversaires.

Aucune crainte pour Stanback

À l’entraînement de mercredi, le demi offensif William Stanback a terminé sa journée sur les lignes de côté, par mesure préventive.

«Probablement rien de trop grave», a indiqué André Bolduc, entraîneur des demis et adjoint à l’entraîneur-chef.

À propos du fait d’être à un mois du début de la saison, l’entraîneur-chef Khari Jones a fait preuve d’humour.

«C’est probablement plus de temps que je n’ai jamais eu pour me préparer pour une saison, a-t-il affirmé, non sans faire référence à la saison annulée en 2020. Sans un seul match préparatoire, c’est certainement différent, mais j’aime le “timing”.»