Crédit : AFP

Cyclisme

Nils Politt s’impose en solo au Tour de France

Sportcom

Publié | Mis à jour

Nils Politt (BORA-hansgrohe) a connu une journée tout simplement parfaite jeudi au Tour de France pour remporter la première victoire d’étape de sa carrière sur un Grand Tour. Membre de l’échappée du jour, l’Allemand de 27 ans a distancé ses plus proches poursuivants avec une douzaine de kilomètres à faire pour compléter le parcours en solo.

Derrière le vainqueur, l’Espagnol Imanol Ervitti (Movistar) et l’Australien Harry Sweeny (Lotto Soudal) ont terminé l’étape aux deuxième et troisième rangs (+31 secondes). Treize coureurs ont franchi la ligne d’arrivée devant le peloton, mené à l’arrivée par le Britannique Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step, +15 minutes 53 secondes).

Les Québécois Guillaume Boivin (Israel Start-Up Nation) et Hugo Houle (Astana Premier-Tech) ont tous les deux fini l’étape dans ce même groupe. Ils ont profité de ce parcours de 159 kilomètres pour appuyer au maximum leurs coéquipiers et conserver leur énergie pour les étapes à venir.

Dans une équipe comme dans l’autre, les meneurs désignés sont rentrés au bercail au sein du peloton. Chez Israel Start-Up Nation, l’Allemand André Greipel a participé à l’échappée de la journée et s’est classé au sixième rang (+2 minutes 6 secondes). Aucun changement majeur n’est survenu au classement général, toujours mené par le Slovène Tadej Pogacar (UAE-Emirates).

«Il y a toujours un vent de côté à Saint-Paul-Trois-Châteaux. Ç’a été une journée assez relaxe dans le peloton, on a pu bien récupérer. La mission était de rester le plus près possible d’Alexey Lutsenko pour qu’il puisse rester en sécurité et garder sa bonne position au classement général (huitième)», a mentionné Houle en entrevue avec Sportcom.

Les coureurs poursuivront leur route dans le sud de la France au cours de la fin de semaine. Houle mentionne qu’il veut absolument aider son coéquipier Lutsenko a progressé au classement général, mais il ne s’empêchera pas de participer à une échappée s’il flaire l’occasion.

«On va prendre soin de Lutsenko, mais je vais rester à l’affût des opportunités d’échappées. On se repose demain pour avoir le maximum d’énergie pour les étapes suivantes», a conclu le cycliste de Sainte-Perpétue.