Crédit : Rena Laverty / USA Hockey’s NTDP

LNH

Luke Hughes excité à l’idée de rejoindre son frère au New Jersey

Publié | Mis à jour

Luke Hughes deviendra le troisième de sa fratrie à être repêché par un club de la Ligue nationale de hockey (LNH) dans deux semaines, et il s’estime très chanceux de pouvoir compter sur l’aide de Quinn et Jack pour l’aider à se préparer pour le grand saut.

Comme la majeure partie de la population mondiale, Luke a vécu une période de 15 mois assez particulière depuis le mois de mars 2020, lorsque la pandémie de COVID-19 a chamboulé les habitudes de tous.

Dans son cas, un aspect bénéfique en est toutefois ressorti: il a passé beaucoup de temps en famille, notamment avec son frère Jack qui est venu habiter avec lui. Ainsi, même s’il parlait déjà régulièrement à ses deux frères auparavant, il a été en mesure de se préparer pour la suite avec d’excellents conseillers.

«Ils m’ont appris qu’il faut être prêt pour tout, a dit Luke en vidéoconférence, mardi. Il faut garder un état d’esprit stable sans avoir trop de hauts ou de bas. Je crois que ça s’est bien appliqué pour moi en raison de la COVID-19 et de la quarantaine. C’est l’un des gros conseils qu’ils m’ont donnés.»

«Je peux leur demander n’importe quoi. Je regarde la plupart de leurs matchs. Chaque fois qu’ils jouent et moi non, je regarde. Nous parlons beaucoup de certains jeux et d’aspects du jeu. C’est énorme pour moi, c’est un très bon outil que j’utilise beaucoup. Je patine avec eux l’été. Notre groupe est très bon et jouer contre eux tous les jours, c’est bien pour moi.»

Luke s’inspire particulièrement de ce qu’il voit de son frère Quinn, qui évolue également à la ligne bleue. Le voir prendre du galon avec les Canucks de Vancouver est une excellente source de motivation pour lui.

«Je crois que juste le fait de le voir faire la transition me permet de voir ce qu’il se passe, a-t-il avancé. L’un des éléments dont il m’a parlé ou m’a montré est que c’est une ligue d’hommes. Il faut être super fort pour jouer dans cette ligue. C’est ce qu’il faut pour passer de l’université à la LNH.»

Un duo à venir?

Étant actuellement le quatrième espoir nord-américain selon la centrale de recrutement de la LNH, Luke pourrait retrouver son frère Jack chez les Devils du New Jersey, puisque l’équipe a le quatrième droit de parole.

Une perspective qui enchante le cadet de la famille, même s’il estime que le simple fait d’être repêché au sein du circuit Bettman est une raison en soi de se réjouir.

«Ce serait incroyable d’aller avec les Devils, a-t-il acquiescé. Mon frère veut clairement que je sois là-bas. Ce serait cool et j’aimerais ça, mais en même temps, il y a 32 grandes équipes, et je serais heureux de rejoindre l’une ou l’autre d’entre elles.»

«Toutes les équipes posent à peu près les mêmes questions pour apprendre à vous connaître. J’ai parlé quelques fois aux Devils. Il y a eu de bonnes conversations. Je ne sais pas si je peux vous parler de ces conversations. Je suis allé à l’aréna et je connais assez bien l’organisation. Jack aime ça au New Jersey. Ce serait assez excitant, mais il y a 32 équipes.»

Et à propos de la blessure au pied qui a mis un terme à sa saison et pour laquelle il a été opéré en mars, Luke ne s’en fait pas.

«Je vais me rendre au camp, a-t-il lancé. Je patine depuis cinq semaines maintenant et je me sens très bien. Je suis presque à 100 %. Il n’y a pas de problème avec l’orteil et je serai prêt.»

L’encan amateur de la LNH se déroulera virtuellement les 23 et 24 juillet, et la première ronde sera diffusée sur les ondes de la chaîne TVA Sports.