Crédit : Photo AFP

LNH

Owen Power penche vers un retour dans la NCAA

Publié | Mis à jour

Premier de classe selon la centrale de recrutement de la Ligue nationale de hockey (LNH) en vue du prochain repêchage, le défenseur Owen Power penche vers un retour dans la NCAA l’automne prochain plutôt que vers le circuit Bettman.

L’Ontarien refuse toutefois de s’engager vers l’une ou l’autre des options pour le moment. Il souhaite avant tout discuter avec le club qui le repêchera. Mais il a énuméré plusieurs raisons qui, à ses yeux, motiveraient un retour sur les bancs d’école, à commencer par une année de développement supplémentaire.

«Je ne dirais pas que je me suis déjà engagé à retourner à l’école, a ainsi nuancé l’espoir en vidéoconférence, mardi. Je penche probablement pour ça présentement, mais je dois parler à l’équipe qui me repêchera. Je me pencherai sur la question quand je serai repêché.»

«[Mais] c’est mon but de jouer une année de plus et d’être ensuite prêt pour la Ligue nationale. C’est ce à quoi je m’attends.»

Normalité souhaitée

N’ayant disputé qu’une seule saison jusqu’ici avec les Wolverines de l’université du Michigan, Power estime toutefois que la pandémie de COVID-19 l’a empêché de pleinement vivre l’expérience universitaire.

«C’est l’une des principales raisons pour lesquelles je veux retourner à l’école. Juste pouvoir vivre la vraie expérience universitaire. Ce serait assez spécial. Juste aller à tes cours et ne pas les faire en ligne. Pouvoir faire des choses autres que seulement aller à l’aréna, puis à la maison», a-t-il fait valoir.

En outre, une participation au Championnat du monde de hockey junior demeure un rêve d’enfance qu’il n’a pas encore été en mesure de réaliser. Évoluer dans la NCAA serait certainement une meilleure avenue pour y parvenir.

Ainsi, même s’il risque fortement d’enfiler très bientôt un chandail des Sabres de Buffalo, il risque de devenir le premier joueur depuis le défenseur Erik Johnson, en 2006, à ne pas porter les couleurs de sa nouvelle équipe de la LNH à sa première année d’admissibilité – années de lockout non incluses.

Du talent

Michigan demeure par ailleurs une excellente option au point de vue du hockey, puisque la formation regorgera de talent cet automne.

Outre Power, les espoirs numéro 3, 4 et 6 selon la centrale de recrutement de la LNH, soit Kent Johnson, Luke Hughes et Matthew Beniers, devraient également être de l’aventure.

«Je suis assez confiant de la façon dont mon entraînement se déroule, a lancé Johnson, qui espère toutefois faire le saut dans la LNH plus tôt que tard. Tout le groupe au Michigan est très excitant et tout le monde est excité d’y aller pour le championnat national l’année prochaine.»

L’encan amateur de la LNH se déroulera virtuellement les 23 et 24 juillet prochain et la première ronde sera diffusée sur les ondes de la chaîne TVA Sports.