Blue Jackets c. Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Columbus toujours sous le choc

Publié | Mis à jour

Le président des opérations hockey des Blue Jackets de Columbus, John Davidson, a qualifié le décès du jeune gardien de but Matiss Kivlenieks de «tragédie inexplicable», mercredi.

En visioconférence et toujours sous le choc, l’homme d’affaires peinait à trouver les mots pour décrire les récents événements «dévastateurs» qui ont touché non seulement l’organisation de l’Ohio, mais aussi la famille du Letton de 24 ans.

Kivlenieks est décédé dimanche à la résidence de son entraîneur des gardiens chez les Blue Jackets, Manny Legace, qui célébrait le mariage de sa fille. Selon la police de Novi, au Michigan, il a tenté à la hâte de sortir d’un jacuzzi en raison de feux d’artifice dysfonctionnels. Un des projectiles a frappé l’athlète à la poitrine, lui causant un traumatisme thoracique.

Vague de support

Davidson a affirmé que les messages d’amour et d’appui qu’ont reçus les membres de l’organisation et la famille de la victime de la part des partisans étaient «spectaculaires». «Les messages et les prières ont été merveilleux.»

Les Monsters de Cleveland, club-école des Blue Jackets, ont utilisé Twitter pour montrer de belles pancartes faisant honneur à la mémoire du défunt avec le descriptif «Le hockey est la famille».

Toujours sur la même plateforme, plusieurs joueurs ont rendu honneur au jeune homme au cours des derniers jours. L’ancien joueur du Canadien de Montréal qui évolue aujourd’hui sous les couleurs de Columbus, Max Domi, a écrit : «Nous ne t’oublierons jamais, mon frère.»

«Tu étais un excellent coéquipier avec un brillant avenir. Je n’oublierai jamais le sourire que tu avais à la patinoire chaque jour. Tu vas nous manquer terriblement», a écrit l’attaquant des Jackets Gustav Nyquist.

«"Kivi" était la personne la plus gentille et il avait toujours le sourire au visage, a raconté Cam Atkinson. Il ne s’est jamais plaint et aurait fait n’importe quoi pour n’importe qui. C’était facile d’être derrière un gars comme "Kivi" et un privilège d’être son coéquipier.»

«Le paradis a ajouté un sacré bon gardien et une encore meilleure personne... Beaucoup trop tôt», a commenté l’ancien capitaine de l’équipe, Nick Foligno.

Kivlenieks a participé à huit rencontres au sein de la Ligue nationale de hockey (LNH) au cours des deux dernières années et s’en est tiré avec une fiche de 2-2-2. Il a affiché un taux d’efficacité de ,899 et une moyenne de buts alloués de 3,09.