Crédit : Photo Martin Chevalier

Canadiens de Montréal

Carey Price, l’homme à abattre pour le Lightning

Publié | Mis à jour

En dépit de performances en dents de scie dans la finale 2021, Carey Price demeure l’élément-clé du Canadien de Montréal et si le Lightning de Tampa Bay veut soulever la coupe Stanley, il aura à vaincre un gardien qui excelle sous pression, particulièrement quand son équipe fait face à l’élimination.

Déjà, le numéro 31 a permis aux siens de prolonger la série avec 32 arrêts durant le quatrième match du tour ultime, lundi. D’ailleurs, ses statistiques en situation critique sont pour le moins éloquentes. D’après les chiffres du réseau Sportsnet, Price présente une fiche de 23-10, une moyenne de buts alloués de 2,00 et un taux d’efficacité de ,922 en carrière - rangs amateurs et professionnels confondus - lorsque sa formation a le dos au mur.

Cette année, le Britanno-Colombien a remporté ses quatre rencontres où la saison du Tricolore était en jeu. Face aux Maple Leafs de Toronto, il a effectué 109 arrêts et concédé six buts dans les trois derniers duels de la série de premier tour pour permettre à ses coéquipiers de combler un retard de 3 à 1.

Pas seulement en 2021

Ainsi, Price a pris l’habitude de se montrer encore plus résistant en de telles circonstances. Les équipes ayant réussi à le défaire ont dû trimer dur pour y parvenir. Dans la bulle torontoise à l’été 2020, les Flyers de Philadelphie avait eu besoin de deux tentatives pour régler le cas du Canadien. Au printemps 2017, les Rangers de New York avaient inscrit deux filets en 22 tirs dirigés vers lui, en plus de marquer dans une cage déserte, pour éliminer le CH à la suite d’un gain de 3 à 1 au sixième affrontement de leur série de premier tour.

Pour ce qui est des «Bolts», ils ont eu un aperçu de l’excellence de Price dans les moments importants en 2015. Dans la série de deuxième tour gagnée en six parties par le Lightning, le Canadien avait empoché deux gains de suite avant de s’incliner 4 à 1 et de tomber en vacances. Le gardien vedette avait stoppé 46 des 49 lancers envoyés en sa direction lors des deux victoires de son club.