Canadiens de Montréal

Le CH défie l’histoire

Publié | Mis à jour

Ayant prolongé le suspense dans sa série contre le Lightning de Tampa Bay, le Canadien de Montréal tentera mercredi de devenir la quatrième équipe de l’histoire à forcer la tenue d’un sixième match en finale de la Coupe Stanley après avoir accusé un retard de 3 à 0.

Vainqueurs au compte de 3 à 2 en prolongation, lundi, les hommes de l’entraîneur-chef Dominique Ducharme ont effectué un premier pas face aux «Bolts». La cuvée 2020-2021 du Tricolore est la huitième formation qui a évité le balayage au tour ultime en remportant la quatrième partie; précédemment, les Rangers de New York de 2013-2014, face aux Kings de Los Angeles, constituaient les derniers à avoir accompli ce fait d’armes. Cependant, beaucoup reste à faire.  

Ainsi, le Bleu-Blanc-Rouge voudra imiter les Devils du New Jersey du printemps 2012. À l’époque, le club dirigé par Peter DeBoer avait été limité à deux maigres buts à ses trois premières rencontres face aux Kings et leur gardien Jonathan Quick, s’inclinant notamment deux fois en temps supplémentaire devant ses partisans. Cependant, il avait arraché un gain de 3 à 1 en Californie dans le match 4, avant d’ajouter une victoire de 2 à 1 à domicile. Le rêve des Diables s’était évanoui au cours de la sixième partie, qui s’est conclue par une défaite de 6 à 1.

Pendant qu’Ilya Kovalchuk se contentait d’un but en six sorties, le Québécois Martin Brodeur a disputé ses derniers matchs de finale en carrière.

Une seule équipe  

Aussi, une formation a effacé un retard de 3 à 0 en finale pour soulever le trophée, soit les Maple Leafs de Toronto de 1941-1942 qui avaient renversé les Red Wings de Detroit. Trois ans plus tard, ceux-ci avaient failli renvoyer l’ascenseur aux Leafs, mais ils avaient trébuché dans la septième rencontre.

Le Tricolore souhaite pour sa part décrocher un premier titre depuis 1992-1993. Sa dernière défaite au tour ultime est celle de 1988-1989, un échec en six matchs aux mains des Flames de Calgary.