Canadiens de Montréal

«Pas question de perdre sur une punition de notre capitaine»

Publié | Mis à jour

Face à la dangereuse attaque massive du Lightning, on ne donnait pas cher de la peau du Canadien lorsque les officiels ont chassé Shea Weber pour quatre minutes à la toute fin de la troisième période.

En plus, le Tricolore allait être privé de l’un des éléments les plus importants de son unité d’infériorité numérique. Le visage de Weber en disait long sur l’inquiétude qui le rongeait de l’intérieur.  

Mais apparemment, la bonne nouvelle était là sans qu’on le sache. Le fait que ce soit Weber qui prenne place au cachot pour quatre minutes a incité la troupe bleu, blanc et rouge à se rallier à une cause.

«Il n’était pas question qu’on perde ce match sur une punition de notre capitaine. J’étais convaincu que nos gars allaient tuer ce désavantage numérique. Il n’y avait aucun doute qu’on allait tout faire pour tuer cette punition pour lui», a martelé Dominic Ducharme, au terme de cette victoire dramatique.

«C’est un jeu qui arrive tellement rapidement. C’est malheureux que ce soit arrivé dans un moment important comme celui-là. Ça démontre encore tout le caractère qu’il y a au sein de notre groupe», a ajouté l’entraîneur-chef du Canadien, pas peu fier du travail accompli par sa troupe.

Une décision controversée  

Ducharme ne s’est pas fait d’admirateurs en retranchant Jesperi Kotkaniemi au profit de Jake Evans. Plusieurs partisans ont craché leur venin sur le Joliettain, arguant qu’il allait briser la carrière du jeune Finlandais.

À l’inverse, pratiquement tout le monde a applaudi l’entrée en scène d’Alexander Romanov et de Brett Kulak à la place de Jon Merrill et d’Erik Gustafsson.

«J’ai aimé ce que le trio d’Evans a apporté à notre équipe. En défense, on parlait d’amener Kulak et Romanov pour ajouter du dynamisme à notre façon de patiner à la ligne bleue. Je suis content que “Romy’’ ait été récompensé avec un gros but», a analysé Ducharme.

Au même point qu’à Toronto  

Le Canadien a donc relevé un premier défi en évitant l’affront d’un balayage. Il se retrouve maintenant dans la même position que celle où il était dans sa confrontation de premier tour contre les Maple Leafs de Toronto : en déficit de 3-1.

«On est fiers de ce qu’on a fait, mais on ne veut pas voir la coupe Stanley dans les mains des joueurs de Tampa. Alors, on n’a pas l’intention de s’arrêter là. On va à Tampa avec l’intention de revenir jouer un autre match ici», a lancé Ducharme.