Canadiens de Montréal

«Ça fait probablement partie de notre destinée»

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal ont en quelque sorte gagné un voyage à Tampa en décrochant la victoire lundi, mais il n’a pas l’intention de jouer les touristes et de voir le Lightning soulever la coupe Stanley à ses dépens, mercredi.

Le triomphe de 3 à 2 en prolongation dans la quatrième rencontre de la finale ne sauvera pas à lui seul le Tricolore, mais à tout le moins, il lui a donné du positif sur lequel bâtir. Certes, le début de la partie a été ardu, l’adversaire dictant le jeu en zone du Canadien. Toutefois, Carey Price et ses coéquipiers ont tenu bon avant que Josh Anderson n’ouvre la marque plus tard dans la période initiale. La troupe montréalaise a mieux joué par la suite et voilà qu’elle abordera le match 5 avec confiance et sérénité, même si l’ouragan Elsa risque de frapper Tampa dans les prochaines heures.   

«Il n’y a plus de surprises pour nous. On roule avec les coups, ça fait probablement partie de notre destinée. C’est une saison folle, a affirmé l’entraîneur-chef Dominique Ducharme en vidéoconférence, mardi. On a hissé notre jeu à un autre niveau, mais si vous avez vu nos matchs en séries, vous avez constaté qu’on a vécu de l’adversité continuellement.»

«Carey nous a donné une chance hier soir, a de son côté avoué l’attaquant Corey Perry, sachant que le Lightning a décoché 11 des 12 premiers tirs de la soirée. On a sorti lentement et ils ont appliqué beaucoup de pression sur nous. Ils ont obtenu des occasions de marquer, mais nous sommes restés déterminés.»

Une grosse pente à remonter   

Ducharme et ses hommes veulent avant tout regarder en avant, sachant qu’il y a «encore place à l’amélioration». Certes, il en faudra si le CH veut devenir la deuxième équipe à remporter la finale après avoir effacé un retard de 3 à 0.

«Une victoire à Tampa pourrait avoir cet effet, a admis le pilote quant au doute qui pourrait s’installer dans le camp ennemi. On voulait disputer ce match et maintenant, on veut revenir au Centre Bell une dernière fois.»

Pour Perry, rien ne serait plus plaisant que de faire durer le plaisir. L’an passé avec les Stars de Dallas, il avait savouré la victoire dans le cinquième duel de la finale pour éviter momentanément l’élimination contre le Lightning. Aussi, l’engouement et l’enthousiasme des partisans d’ici le stimulent au plus haut point.

«On a traversé beaucoup de choses cette année. C’est agréable de réaliser tout cela ici à Montréal. La ville est derrière nous, on est l’une des deux dernières équipes en lice; vous rêvez à cela quand vous êtes enfant. Sauf qu’il faut se présenter sur la glace et jouer. Ce sont les affaires et on ne se préoccupe pas du reste.»

Point de presse de Jake Evans et de Corey Perry -

Par ailleurs, il est bien possible que la formation des Canadiens soit identique à celle de lundi, Alexander Romanov, Jake Evans et Brett Kulak s’étant bien débrouillés aux dires de Ducharme.

«Ces gars-là ont accompli du bon travail et il y a de bonnes probabilités qu’on revienne avec le même groupe. Par contre, tout peut arriver et des surprises sont toujours possibles. Mais, on a aimé ce que les gars ont offert», a indiqué l’entraîneur.