Canadiens de Montréal

«Il n’avait pas d’affaire là»

Publié | Mis à jour

Les choix tactiques des Canadiens de Montréal depuis le début de la série contre le Lightning de Tampa Bay en ont rendu plus d’un sceptique. 

La décision de ne pas utiliser l’attaquant Cole Caufield lors du jeu de puissance à quatre contre trois en première période est d’ailleurs sur toutes les lèvres. Mais c’est surtout une séquence en fin de rencontre qui a retenu l’attention de l’animateur Jean-Charles Lajoie.

Non seulement Caufield a été boudé lors du quatre contre trois, mais il était également sur le banc lorsque le CH a retiré Carey Price au profit d’un attaquant supplémentaire. Qui a-t-on préféré? Le Québécois Phillip Danault. 

Sans vouloir s’en prendre à Danault, Lajoie a fortement critiqué la décision de Luke Richardson. 

«Phillip Danault qui a joué un très bon match, était néanmoins sur la glace avec un homme en plus en fin de troisième avec deux buts à combler. Phillip Danault a un but en carrière en séries éliminatoires, c’est dans un filet désert», a-t-il lancé jeudi sur les ondes de TVA Sports. 

Notre collègue a toutefois voulu spécifier qu’il n’avait «rien contre Phillip» et que ce dernier «a joué un grand match».

«Je vais le dire crument, il n’avait pas d’affaire là en fin de match. Caufield n’est pas sur la glace avec un homme en plus. Ça ne marche pas.» 

«Je ne comprends rien là-dedans. On a vu les limites de Luke Richardson au niveau du coaching.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.