Canadiens de Montréal

«Il va falloir faire des changements»

Publié | Mis à jour

Si près du but et pourtant si loin. C’est ce qui résume la situation actuelle des Canadiens de Montréal en finale de la Coupe Stanley. 

Le Tricolore se doit de gagner ses deux prochains matchs au Centre Bell s’il souhaite semer un doute dans la tête du Lightning de Tampa Bay. Pour ce faire, comment y arriver? Doit-on effectuer des changements dans la formation? 

Selon Renaud Lavoie, malgré le fait que le Bleu-Blanc-Rouge a accédé à la finale de la Coupe Stanley avec la formation que l’on peut voir à l’œuvre depuis le début de la série, un remaniement des trios est nécessaire si on souhaite vaincre les «Bolts». 

«Si tu regardes les meilleurs pointeurs des Canadiens présentement, t’as le trio de Nick Suzuki avec Cole Caufield et Tyler Toffoli. Après ça, ton deuxième trio le plus efficace offensivement, ça demeure le quatrième trio», a expliqué Lavoie jeudi sur les ondes de TVA Sports.

Ce dernier estime que les quatre trios doivent contribuer offensivement pour permettre aux Canadiens de remporter la prochaine rencontre.

«À part le trio de Suzuki, en ce qui concerne les trois autres trios, il va falloir faire des changements d’après moi.»

Le journaliste est d’ailleurs revenu sur la finale de 2016 entre les Penguins de Pittsburgh et les Sharks de San José. Tout comme le CH présentement, les Sharks avaient échappé les deux premiers duels de la série à l’extérieur et n’avaient pas fait de changement pour corriger la situation. La formation californienne avait finalement perdu en six matchs face à Sidney Crosby et sa bande.

«Je voyais toujours les Sharks répéter les mêmes erreurs. On continuait avec la même façon de jouer, sachant très bien que ce n’était pas la bonne. Il fallait faire des ajustements et ils n’en ont pas fait», a-t-il raconté.