Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Connor McDavid souhaite mieux de la part des officiels

Publié | Mis à jour

Le joueur-vedette des Oilers d’Edmonton Connor McDavid a déclaré mercredi qu’il aimerait voir plus de constance du côté de l’arbitrage en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Le pivot s’est confié au site The Athletic une journée après avoir remporté unanimement le trophée Hart, remis au joueur le plus utile à son équipe en saison régulière dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

«On doit être en mesure de performer en toutes circonstances. Les officiels ont un travail très difficile à faire. Les choses se passent très vite et ce n’est pas évident pour eux de tout voir. J’aimerais cependant voir un peu plus de constance de leur part. C’est ce qu’on recherche en tant que joueurs. Les autres sports ont des tendances qui se suivent de la saison jusqu’aux séries.»

Des statistiques éloquentes

Celui qui a aussi remporté le trophée Ted-Lindsay, décerné au meilleur joueur de la LNH selon ses pairs, était une machine à provoquer des pénalités durant la plus récente campagne. Il a pris le troisième rang du circuit Bettman en causant 29 pénalités en 56 matchs à ses adversaires. Conor Garland, des Coyotes de l’Arizona, en a créé autant en sept parties de moins. Brady Tkachuk, des Sénateurs d’Ottawa, trône au sommet avec 34 punitions provoquées.

Cependant, en huit matchs disputés contre les Blackhawks de Chicago et les Jets de Winnipeg depuis les séries 2020, McDavid n’a provoqué aucune pénalité chez ses adversaires.

Du côté du commissaire de la ligue, Gary Bettman, les officiels font bien leur travail. «Les équipes décident de la manière dont ils jouent en séries, avait-il déclaré lundi. Quand des formations s’affrontent de manière consécutive, des ajustements sont effectués. On l’a vu cette saison avec les duels intrasection.»

Une tendance continue

Rappelons que durant la série qui opposait le Canadien de Montréal aux Golden Knights de Vegas, l’arbitre Chris Lee avait créé l’ire des partisans et des membres du monde du hockey en raison de décisions discutables au cours des matchs 3 et 4.

Jon Cooper, l’entraîneur-chef du Lightning de Tampa Bay, avait également critiqué l’arbitrage lors d’un duel de son équipe au premier tour, face aux Panthers de la Floride.