Canadiens de Montréal

«Ce n’est pas grave, c’est juste Brendan Gallagher»

Publié | Mis à jour

L’incident entre Mikhail Sergachev et Brendan Gallagher a fait grandement réagir, lundi, alors que le petit attaquant des Canadiens de Montréal est sorti de cette escarmouche avec le visage ensanglanté. 

Malgré ces images saisissantes, le geste de l’arrière du Lightning «n’a pas fait assez jaser» au goût de plusieurs.   

«C’est extrêmement grave ce qui s’est passé sur cette patinoire», a lancé Renaud Lavoie, mercredi, sur les ondes de TVA Sports.  

Le journaliste a d'ailleurs fait un bon en arrière en comparant le coup dangereux de Tom Wilson sur Artemi Panarin en fin de saison régulière à celui qu’a reçu Gallagher lors du premier match de la finale de la Coupe Stanley. Un geste très similaire à ses yeux, qui a toutefois été impuni par la Ligue nationale de hockey.

«Et pourtant, ce qui est arrivé à Brendan Gallagher, c’est pire. Tu te fais écraser sur la patinoire et il ne se passe rien. Tu me niaises?»   

«Les puristes dans le monde du sport, quand ils voient certaines choses, ils s’indignent énormément. Là c’est Sergachev sur Gallagher. C’est pas grave, c’est juste Brendan Gallagher», a-t-il ajouté en reprenant les propos de certains amateurs.

Lavoie a également soulevé un problème qui existe depuis des lunes dans le circuit Bettman, soit les traitements de faveurs à l'endroit des joueurs vedettes. 

«Vous avez pourtant crié pendant des semaines quand Tom Wilson a décidé de s’en prendre à Artemi Panarin et qu’il a décidé de l’envoyer tête première sur la glace. Ça a été la montée aux barricades.» 

«“Ce gars-là est dangereux, il faut le suspendre 25 matchs”. C’est drôle, je n’ai pas entendu une seule personne dire que ce qui s’est passé à Brendan Gallagher c’est grave. 

«Je trouve ça inconcevable», a conclu Lavoie.

À voir dans la vidéo ci-dessus.