Canadiens de Montréal

«Son visage ressemble à une carte routière»

Publié | Mis à jour

Comme si l’on avait besoin d’une autre preuve, Brendan Gallagher a manifesté le désir de vaincre qui l’habite, lundi soir, par son implication dans plusieurs échauffourées, dont l’une lui a laissé une entaille en plein milieu du front.

Propulsé sur la glace par Mikhail Sergachev, il s’est manifestement cogné la tête sur la surface de jeu. Il est retourné au banc le visage ensanglanté et visiblement fort mécontent de la tournure des événements, avant de retraiter au vestiaire. Il restait alors un peu plus de six minutes à disputer à la rencontre. On ne l’a pas revu du match. 

Revoyez la séquence complète dans la vidéo ci-dessus.

Néanmoins, il semble qu’il sera en mesure de reprendre son poste pour le deuxième match de la finale, mercredi soir.

«Je lui ai parlé [mardi] au déjeuner. "Gally", c’est "Gally". Il a des marques partout sur le visage à chaque match. Il avait une bonne prune, [lundi] soir, mais semblait mieux ce matin», a mentionné Luke Richardson.

«Pas très joli» 

«Présentement, il n’est pas très joli. Son visage ressemble à une carte routière. Néanmoins, il continuera de pointer dans celui de l’adversaire près du demi-cercle comme il le fait toujours. Il le fera encore [mercredi soir]. C’est un guerrier et on compte sur lui», a poursuivi l’entraîneur adjoint.

Avec un exemple comme lui sur la patinoire, difficile pour ses coéquipiers de ne pas accepter de souffrir autant pour la cause.

D’ailleurs, Richardson reconnaît que le vétéran est une inspiration pour ceux qui portent le même uniforme que lui.

«On ne compte plus les fois où son intensité a amené une dose d’émotion au sein de l’équipe. Derrière, on a Carey [Price] qui est la pierre d’assise comme il l’a toujours été. On doit s’assurer de lui fournir le soutien nécessaire. Cette facette est toujours assurée par "Gally". Il se frotte toujours aux plus gros joueurs adverses et se présente dans la circulation sans crainte. C’est le niveau de plus que l’on doit viser lors du prochain match», a fait valoir Richardson.

Le retour d’Armia? 

Mardi, seuls huit patineurs ont sauté sur la patinoire du Amalie Arena pour prendre part à l’entraînement optionnel. Mis à part les joueurs habituellement retranchés, on retrouvait Joel Armia.

Arrivé à Tampa au cours de la journée de lundi, le Finlandais a sauté son tour au profit de Jake Evans. Évidemment, il était trop tôt pour savoir s’il réintégrera la formation pour le deuxième match. Considérant les excellents services qu’il a offerts à l’équipe depuis le début des séries, sa présence ne serait pas de trop; particulièrement en infériorité numérique, où son travail a grandement contribué à la séquence fructueuse du Canadien.

Lundi, l’infériorité numérique du Tricolore a accordé un premier but en 33 occasions.