Séries de la LNH

Gretzky, Lemieux, Kurri, Messier et... Kucherov

Publié | Mis à jour

Wayne Gretzky, Mark Messier, Mario Lemieux, Jari Kurri et maintenant Nikita Kucherov. Dans l’histoire de la Ligue nationale de hockey (LNH), seulement cinq joueurs ont atteint le plateau des 30 points à deux reprises en séries.

Dans ce groupe des cinq, il y a quatre légendes des années 1980 et 1990 et une future légende qui se bat actuellement pour gagner la Coupe Stanley pour une deuxième année d’affilée. 

«Il y a de gros noms dans cette liste, a dit Jon Cooper avec le sourire. Mais c’est encore plus impressionnant de voir que Kuch (Kucherov) le fait à notre époque. Aujourd’hui, les buts et les points sont plus rares que dans les années 80 ou 90. Quand on regarde sa moyenne de point par match, il se retrouve avec les gros canons depuis 2015. Il a atteint 30 points encore une fois cette année en séries. Tu peux le faire une fois, mais de le réaliser deux fois, ça parle de son talent. Ça sépare les bons, des très bons.»

Gretzky, qui a écrit de longues pages du livre des records de la LNH, compte six parcours de 30 points ou plus en séries, comparativement à trois pour Messier et deux pour Lemieux, Kurri et Kucherov. Mais seuls, Gretzky, Lemieux et Kucherov l’ont fait deux ans d’affilée.

La modestie 

Au lendemain de la victoire de 5 à 1 du Lightning de Tampa Bay contre le Canadien de Montréal où Kucherov a mené le bal avec deux buts et une aide, Ryan McDonagh a également parlé des qualités uniques de son coéquipier.

«On reconnaît le talent de Nikita, a affirmé McDonagh. Dans notre équipe, on ne veut pas porter aux nues un coéquipier. On reste humble. Nikita est aussi très terre à terre. Mais on n’est pas idiot, on sait qu’on assiste à une prestation spéciale de Nikita en séries. Il cherche juste à aider l’équipe. Le travail n’est pas terminé dans son esprit. J’espère qu’il rattrapera d’autres légendes dans des listes de records.»

«Il veut être une menace chaque fois qu’il saute sur la glace, a poursuivi McDonagh. Comme les autres joueurs, il veut être constant, mais aussi faire une différence. Il n’est jamais satisfait. Il rend ses coéquipiers meilleurs et il en retire une grande fierté.»

Des chiffres fous 

Kucherov a récolté 30 points (sept buts, 23 aides) en 19 matchs depuis le début des séries. Il laisse dans la brume ses plus proches poursuivants au sommet des marqueurs avec sept points de plus que son joueur de centre, Brayden Point, et douze points de plus que son capitaine, Steven Stamkos.

Avant de retrouver un joueur d’une autre équipe que le Lightning parmi les meneurs, on doit reculer au sixième rang avec William Karlsson (16 points) des Golden Knights de Vegas.

La complicité de Point 

Depuis le début des séries, Kucherov a déjà connu cinq matchs de trois points et un match de quatre points. Juste pour illustrer la domination du Russe de 28 ans, il y a seulement deux joueurs chez le CH qui ont connu des rencontres de trois points. Nick Suzuki et Joel Armia l’ont chacun fait à une fois.

Et pour ajouter une autre couche aux exploits de Kucherov, il ne faut pas oublier qu’il n’a pas joué un seul match cette saison pour le Lightning en raison d’une opération à la hanche. Il a retrouvé ses coéquipiers pour le premier match des séries contre les Panthers à Sunrise le 16 mai. À son premier match depuis la conquête de la Coupe Stanley du 28 septembre contre les Stars de Dallas, le numéro 86 des Bolts a marqué deux buts et obtenu une passe dans un gain de 5 à 4.

«C’était difficile mentalement de ne pas pouvoir jouer cette saison, mais ça fait maintenant partie du passé, a dit Kucherov après le premier match contre le Tricolore. Je profite maintenant du moment et je suis heureux de me retrouver avec mes coéquipiers en finale.»

À l’image de plusieurs joueurs, Kucherov n’aime pas trop parler de lui. En visioconférence après la première rencontre de la finale, le choix de 2e tour en 2011 est devenu plus bavard pour décrire l’impact de Point sur ses performances.

«Pointer est un joueur formidable, il sait toujours quoi faire sur la glace, a-t-il raconté. Il est un centre incroyable avec une très bonne vision du jeu. J’ai du plaisir à jouer à ses côtés.»

À ses deux dernières années en séries, Kucherov a maintenant obtenu 64 points (14 buts, 50 aides) en 44 matchs seulement. En 109 matchs en séries, il a maintenant 125 points (43 buts, 82 aides). Et il reste encore quelques matchs à cette finale contre le Tricolore.