Canadiens de Montréal

CH: juste un match

Publié | Mis à jour

Luke Richardson gardait le même ton calme après ce revers de 5 à 1 lors du premier match de la finale de la Coupe Stanley au Amalie Arena.

Richardson, qui a pris le flambeau de Dominique Ducharme derrière le banc de l’équipe depuis le troisième match de la demi-finale contre les Golden Knights de Vegas, a offert une réponse assez logique quand un collègue lui a demandé s’il pouvait garder des éléments positifs de cette défaite assez cinglante.   

«On n’a pas joué notre meilleur match, c’est ça le positif, a répliqué l’ancien défenseur. On sait qu’on peut mieux jouer. Le Lightning a profité de nos erreurs. Si on gère mieux la rondelle, qu’on crée plus d’attaque, on pourra attaquer davantage. Il y a moyen de se relever.»

Le CH avait aussi trébuché à son premier match contre les Golden Knights avec un revers de 4 à 1 au T-Mobile Arena. Pour la deuxième rencontre, Ducharme et ses joueurs avaient trouvé les bons ajustements pour rapidement se replacer dans cette série.

«C’est un match d’une série de sept, a rappelé le défenseur Jeff Petry. On doit se servir de l’expérience à Vegas. On voudra retrouver cet état d’esprit pour rebondir. On va regarder de la vidéo de ce qu’on peut corriger. Notre effort était là, mais on peut en faire un peu plus et on doit surtout faire attention aux revirements.»

Des confrontations difficiles 

Richardson, comme Ducharme, a souvent dit qu’il faisait confiance à ses quatre trios. Peu importe les confrontations.

Pour ce premier match à Tampa, Jon Cooper a eu la main heureuse en envoyant son premier trio, celui de Brayden Point avec Ondrej Palat et Nikita Kucherov, contre le trio de Nick Suzuki avec Tyler Toffoli et Cole Caufield.

POINT DE PRESSE CHIAROT ET PETRY -

Kucherov (2 buts, 1 passe) et Point (3 passes) ont chacun récolté trois points, alors que Palat a obtenu une passe. Pour Suzuki, Toffoli et Caufield, ils ont chacun fini avec un dossier de -3.

«Il n’y a pas grand-chose à faire à part éviter les dégagements refusés, a répliqué Richardson. On pourra essayer de changer l’ordre. Mais t’es sur la route.»

Phillip Danault n’a pu recevoir la mission principale de ralentir le trio de Point. Cooper a plutôt envoyé l’unité de Yanni Gourde, Blake Coleman et Barclay Doudrow contre celle de Danault, Lehkonen et Gallagher. Et les attaquants de Tampa Bay ont connu un fort match.

Armia au repos 

Richardson a expliqué son choix d’y aller avec Jake Evans à la place de Joel Armia à l’aile gauche du quatrième trio.

«On a pris une décision avec l’organisation. Joel était à la maison depuis quelques jours sans patiner. Il y avait sûrement des nerfs avec le protocole, les tests. On se disait que le mieux était de l’embarquer sur la glace pour l’échauffement, activer sa circulation. Et Jake a très bien joué, il a aidé en désavantage numérique, il a bien cadré avec Perry et Staal et a contribué à de la circulation de rondelle.»

POINT DE PRESSE ANDERSON ET EVANS -