Journaliste

Crédit : Photo courtoisie, Denis Gauthier

LHJMQ

Le Phoenix mise sur Éthan Gauthier

Publié | Mis à jour

Sans surprise, le Phoenix de Sherbrooke a misé sur le centre Éthan Gauthier avec la toute première sélection du repêchage de la LHJMQ qui s’est déroulée, vendredi, de façon virtuelle pour une deuxième année consécutive.

Identifié comme le meilleur espoir par le Centre de soutien au recrutement (CSR), Gauthier est le fils de l’ancien défenseur Denis Gauthier, qui a disputé 554 parties dans la LNH et qui occupe maintenant un rôle de conseiller spécial auprès de l’organisation des Voltigeurs de Drummondville, dont le fils aîné Kaylen porte les couleurs.

«Nous venons de faire un pas de géant dans la nouvelle ère du Phoenix», a déclaré par visioconférence le directeur général et entraîneur-chef Stéphane Julien, au sujet du produit des Cantonniers de Magog. «Éthan va amener notre équipe à un autre niveau. C’est un joueur hyper talentueux, qui possède beaucoup de caractère et qui vient d’une famille de hockey. Comme ce fut le cas avec Samuel Poulin que nous avons repêché dans le passé et dont le père Patrick a connu une longue carrière dans la LNH, Éthan possède une grande éthique de travail et il se comporte déjà comme un professionnel même s’il n’a que 16 ans. Dans la nouvelle génération, il y a peu de joueurs qui se présentent è tous les soirs et c’est le cas d’Éthan.»

Julien assure que Gauthier a toujours été la priorité de l’organisation même s’il a écouté les offres. «Comme directeur général, tu dois répondre au téléphone, mais il n’y avait aucun doute sur le joueur. Il y a toujours un prix partout même si la valeur d’un premier choix est difficile à quantifier, mais nous aurions eu besoin d’une offre incroyable pour changer d’idée. Nous avons pris la bonne décision en gardant notre premier choix.»

Grande fierté

Gauthier était très heureux d’avoir été sélectionné au tout premier rang.

«Sur la liste des meilleurs espoirs, il y a plein de joueurs talentueux et je ressens un sentiment de fierté incroyable d’avoir sorti au premier rang, a exprimé le centre de de 5 pi 10 po et 167 livres. C’est spécial de sortir au premier rang et c’est une récompense pour les efforts et les sacrifices. J’attendais ce moment depuis très longtemps après avoir vu mon frère sélectionné lors du repêchage à Shawinigan il y a quelques années.»

Gauthier aurait-il préféré retrouver son frère et son père avec les Voltigeurs?

«Cela aurait été spécial et le fun de jouer avec mon frère à Drummondville, mais je suis extrêmement fier d’être à Sherbrooke, a-t-il résumé. Je savais que les Voltigeurs avaient de l’intérêt, mais je n’avais aucun contrôle.»

Beau risque des Voltigeurs

Parlant au deuxième rang après avoir transigé avec les Eagles du Cap-Breton le 23 juin, les Voltigeurs ont opté pour l’attaquant néo-écossais Tyler Peddle. Ce dernier n’a pas caché son désir d’évoluer dans la NCAA, mais le directeur général Philippe Boucher estime qu’il possède les atouts pour convaincre l’attaquant des Sabres de l’école secondaire Shattuck St.Mary’s (Minnesota) d’opter pour les Voltigeurs.

«Il y a 48 heures, on ne pensait pas avoir le deuxième choix et on parlait avec la famille de Tyler il y a 24 heures, a raconté Boucher. Tyler a le potentiel pour être dominant au sein d’une bonne jeune équipe et il est déjà prêt à évoluer dans la LHJMQ. Je suis persuadé qu’on peut lui offrir une situation gagnante. Je suis conscient qu’il a des options. On ne lui mettra pas de pression, mais je suis confiant qu’on peut l’amener à Drummondville.»

Vincent Collard à Baie-Comeau

Avec la troisième sélection, le Drakkar de Baie-Comeau a misé sur le centre Vincent Collard, des Élites de Jonquière. «Vincent est un joueur de caractère qui possède une excellente éthique de travail et qui peut jouer autant comme centre qu’ailier, a mentionné le directeur général Pierre Rioux pour expliquer son choix. On voulait améliorer notre ligne du centre et sa venue comble un besoin. Pendant notre entrevue, nous avons constaté que c’est un jeune homme extraordinaire qui va s’investir à fond dans son développement. On a senti qu’il était intéressé à jouer pour le Drakkar.»

Rioux estime que le centre de 6 pi 2 po et 185 livres correspond très bien au moule de joueurs que le Drakkar recherche. «Il est efficace dans toutes les zones, il joue sur 200 pieds et ne triche pas. C’est l’identité qu’on recherche.»

Gauthier, Peddle et Collard étaient considérés comme les trois plus beaux espoirs du CSR.

LES 20 CHOIX DE LA PREMIÈRE RONDE

1. Phoenix de Sherbrooke, Ethan Gauthier, Attaquant

2. Voltigeurs de Drummondville, Tyler Peddle, Attaquant

3. Drakkar de Baie-Comeau, Vincent Collard, Attaquant

4. Océanic de Rimouski, Luke Coughlin, Défenseur

5. Mooseheads de Halifax, Dylan MacKinnon, Défenseur

6. Mooseheads de Halifax, Mathieu Cataford, Attaquant

7. Armada de Blainville-Boisbriand, Alexis Bourque, Attaquant

8. Eagles du Cap-Breton, Émile Perron, Défenseur

9. Cataractes de Shawinigan, Jordan Tourigny, Défenseur

10. Océanic de Rimouski, Maël St-Denis, Attaquant

11. Voltigeurs de Drummondville, Matteo Rotondi, Défenseur

12. Océanic de Rimouski, Maxime Coursol, Attaquant

13. Armada de Blainville-Boisbriand, Justin Boisselle, Attaquant

14. Tigres de Victoriaville, Justin Gendron, Attaquant

15. Océanic de Rimouski, Kyle Hagen, Gardien de but

16. Voltigeurs de Drummondville (acquis du Titan d’Acadie-Bathurst), Marc-Olivier Beaudry, Défenseur

17. Voltigeurs de Drummondville, Loic Goyette, Attaquant

18. Drakkar de Baie-Comeau, Nathan Baril, Attaquant

19. Sea Dogs de Saint John (acquis des Huskies de Rouyn-Noranda), Nathan Grenier, Défenseur

20. Mooseheads de Halifax (acquis des Sea Dogs de Saint John), Logan Crosby, Attaquant