Crédit : AFP

LNH

Gallant veut une équipe «travaillant le plus fort»

Publié | Mis à jour

Embauché à titre d’instructeur-chef des Rangers de New York huit jours auparavant, Gerard Gallant a fait connaissance avec les journalistes locaux, mardi, leur exprimant son intention de donner toutes les chances aux jeunes comme Alexis Lafrenière d’exceller.

L’ex-entraîneur adjoint du Canadien de Montréal remplacera David Quinn derrière le banc des Blueshirts en 2021-2022 et même si les attentes restent élevées à l’égard des organisations sportives du marché new-yorkais, Gallant est optimiste quant à la suite après que le club eut raté les séries éliminatoires.

«Je veux que nous formions l’équipe travaillant le plus fort dans la Ligue nationale. Il faut plancher, batailler durement et faire dire à nos adversaires que ce groupe travaille fort chaque soir», a-t-il affirmé, tel que rapporté par le compte Twitter des Rangers.

Pour Lafrenière, 19 ans, l’arrivée d’un pilote d’expérience comme Gallant pourrait représenter une bonne nouvelle. Après tout, celui-ci a totalisé 615 matchs du calendrier régulier dans le circuit comme joueur.

«Vous donnez aux jeunes l’occasion de bien faire, en espérant qu’ils profiteront de cette opportunité. Nous savons que nous misons sur quelques hockeyeurs très talentueux. Ils obtiendront les chances nécessaires», a indiqué l’ancien entraîneur-chef des Blue Jackets de Columbus, des Panthers de la Floride et des Golden Knights de Vegas.

Selon le président et directeur général Chris Drury, l’acquisition de Gallant sera bénéfique, et ce, rapidement.

«Au début de notre processus, je recherchais un instructeur ayant un bilan révélateur qui a eu du succès à plusieurs niveaux du hockey. "Turk" répondait à tous ces critères», a-t-il justifié.