HKN-HKO-SPO-MONTREAL-CANADIENS-V-VEGAS-GOLDEN-KNIGHTS---GAME-TWO

Crédit : AFP

Canadiens de Montréal

CH : Attention à l'épuisement!

Publié | Mis à jour

C’est loin d’être un secret, l’entraîneur-chef du Canadien de Montréal, Dominique Ducharme, joue principalement avec deux paires de défenseurs. Toutefois cette stratégie pourrait-elle se retourner contre la formation montréalaise?

Dans le plus récent épisode du balado «Temps d’arrêt», animé par Louis Jean, ce dernier et Alex Picard se questionnent à savoir si cette stratégie serait bénéfique à long terme. 

«Je regarde hier [mercredi], c’est 27 minutes pour Ben Chiarot, c’est presque 25 pour Shea Weber. Il y a des joueurs qui jouent très peu. C’est [presque] 23 minutes pour [Joel] Edmundson, mais [Erik] Gustafsson il joue 11 minutes à peine, Jon Merrill joue [presque] 13 minutes à peine, de mentionner Jean, jeudi. Autrement dit on n’a pas assez confiance en les autres joueurs. On n’a pas assez confiance dans la brigade défensive en général.»

«Est-ce qu’à force de se faire cogner pis frapper par une grosse équipe, est-ce que ça va finir par faire mal au Canadien? Parce que de l’autre côté, oui un gars comme Pietrangelo a joué beaucoup, mais en général, on se sert de tout le monde sur la glace.»

Parmi les quatre formations toujours dans la course, trois des six joueurs qui passent le plus de minutes par match sur la patinoire se trouvent au sein de l’alignement du Tricolore. Chiarot et Weber dominent ce classement, avec des moyennes de 25 min 24 s chacun, tandis que Jeff Petry arrive au sixième échelon, avec une moyenne de 23 min 35 s.

«Le fait de ne pas utiliser ces gars-là [Gustafsson, [Brett] Kulak, [Alexander] Romanov et Merrill], ce n’est rien contre eux et je veux que le monde comprenne que ces gars-là jouent au meilleur de leurs capacités, mais quand tu les compares aux défenseurs de l’autre côté, ce n’est pas la même chose, de répondre Picard. Quand tu arrives en demi-finale de la coupe Stanley, il faut que tu sois capable d’élever ton jeu d’un cran, puis ces gars-là sont rendus au maximum. Ça va vite et c’est pourquoi on est obligé de limiter leur temps de jeu.»

Le Canadien et les Golden Knights se disputeront les honneurs du troisième duel de leur série vendredi, sur la glace du Centre Bell.