Crédit : AFP

LNH

L’heure de la revanche a sonné pour les Islanders

Publié | Mis à jour

Les Islanders ont atteint les demi-finales des éliminatoires de la Ligue nationale pour une deuxième année consécutive. Si elle avait échoué contre le Lightning de Tampa Bay la première fois, la formation new-yorkaise aura l’occasion parfaite de prendre sa revanche.

«Nous ne les avons pas affrontés [cette saison], mais s’il y a une équipe que nous avons affrontée récemment, qui n’était pas dans notre division, c’est eux, de dire l’entraîneur-chef Barry Trotz en vidéoconférence, vendredi. Ça l’aide un peu dans notre analyse. La plupart de nos joueurs ont participé à cette série, donc ils comprennent un peu certaines de leurs tendances. Mais quand tu joues contre une équipe, par exemple au début de la saison, le premier match te permet tout le temps de te retrouver un peu et d’apporter quelques ajustements ensuite.»

• À lire aussi: LNH: les finalistes au trophée Jack-Adams dévoilés

• À lire aussi: Price-Fleury: qui est le meilleur gardien de sa génération?

En 2020, dans la bulle, les Islanders avaient été humiliés 8 à 2 lors du premier match. Ils avaient toutefois offert une meilleure opposition par la suite. Au bord du gouffre après quatre duels, les «Insulaires» avaient forcé la tenue d’un sixième match grâce à un filet en deuxième période de prolongation du cinquième duel.

«Ce fut un premier match difficile pour nous. Plus la série avançait, plus on s’améliorait, on devenait de plus en plus dangereux et on faisait exactement ce qu’on disait qu’on devait faire, a ajouté Trotz. On a juste manqué de temps. Même lorsque nous avons été éliminés au sixième match, nous avons eu une opportunité en prolongation, afin de forcer un septième match, mais nous n’en avons pas profité et ils ont marqué peu après.»

«Peu importe quand tu regardes Tampa, tu te rends compte assez rapidement de leur talent, a expliqué Mathew Barzal. Ils ont l’un des meilleurs groupes de défenseurs de la ligue, si ce n’est pas le meilleur, un des meilleurs groupes d’attaquants et évidemment leur gardien, qui est un candidat au trophée Vézina pratiquement chaque année.

«Il y a certains moments lors desquels ils ont eu l’avantage sur nous dans les dernières séries éliminatoires. Ils ont probablement contrôlé le jeu lors de cinq des six matchs, alors nous allons devoir trouver un moyen de réduire ça.

«Ce sera toute une bataille. J’ai hâte de relever le défi.»

Les deux équipes auront l’occasion de renouveler leur rivalité dimanche, dans le cadre du premier match de la série.