LHJMQ

Daniel Renaud ne sera pas de retour à Val-d’Or

Kevin Dubé

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef Daniel Renaud ne sera pas de retour à la barre des Foreurs de Val-d’Or la saison prochaine.

Près d’une semaine après la défaite crève-cœur en finale de la coupe du Président face aux Tigres de Victoriaville, l’organisation a annoncé vendredi que son entraîneur et elle ont mis un terme à leur association d’un commun accord.

Le contrat de Renaud venait à échéance et on assure du côté du directeur général des Foreurs, Pascal Daoust, qu’il ne s’agit pas d’un congédiement.

«Tout s’est fait de façon commune, a-t-il dit vendredi lors du bilan de fin de saison de l’équipe. Daniel a de belles opportunités qui s’offrent à lui et il est à explorer certaines avenues. Quand ça se termine entre deux gars et qu’ils se prennent dans leur bras, on est loin d’une histoire de chicane.»

Daoust n’a également pas voulu confirmer le retour du reste de son personnel hockey. Il préfère attendre d’avoir trouvé le candidat qui remplacera Renaud.

Dinosaures ou rats?

Une semaine après la déception de ne pas avoir soulevé le gros trophée de la LHJMQ malgré une formation toute étoile, Daoust assure encore ressentir une «douleur insupportable». Au cours des derniers jours, les Foreurs ont procédé à leurs dernières rencontres avec les joueurs et ont pu laisser retomber la poussière.

Malgré tout, une semaine plus tard, il n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi l’équipe n’a pas fait le travail en finale. Et il a sorti une analogie intéressante pour l’expliquer.

«Les dinosaures, aussi gros et forts étaient-ils, ont fini par être exterminés tandis que les rats, eux, ont trouvé une solution pour survivre depuis des milliards d’années. Je ne qualifie pas l’adversaire de rat, pas du tout. Ce que je dis, c’est que même quand tu es fort comme un dinosaure, tu dois trouver un moyen de t’adapter et trouver des solutions. Victoriaville l’a bien fait, mais a-t-on réussi à s’adapter? [...] On s’est demandé toute la série pourquoi on n’était pas capable de jouer pendant 60 minutes. C’est un discours qui ne devrait pas se répéter en finale. Pointer en une direction serait trop facile, mais globalement, est-ce qu’on a réussi à s’adapter ou on s’est fait exterminer?» s’est-il questionné, sans donner de réponse.

Transaction

Daoust a confirmé qu’un seul joueur admissible à revenir l’an prochain serait échangé au repêchage, sans en dire davantage. La transaction a toutefois coulé dans les médias récemment et Jacob Gaucher passera au Drakkar de Baie-Comeau.