LNH

Plus de spectateurs vaccinés au Centre Bell?

Publié | Mis à jour

Serait-il possible de remplir le Centre Bell lors de la prochaine ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley alors que le Canadien de Montréal se retrouve en demi-finales?

Pour le moment, cette option, même si elle touche la corde sensible du bonheur collectif des Québécois, semble peu probable. Si le Centre Bell devait se remplir au maximum de sa capacité, soit plus de 21 000 spectateurs, toutes les personnes s’y trouvant devraient avoir reçu les deux doses de vaccin contre la COVID-19.

• À lire aussi: Les couleurs du Canadien flottent à Toronto

• À lire aussi: Séries éliminatoires: le DG a de quoi sourire

À l’heure actuelle, seulement 10 % de la population peut se vanter d’être totalement vaccinée et donc très bien protégée. 

Selon le Dr Alex Carignan, microbiologiste infectiologue au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie-CHUS, si tout le monde était vacciné à deux doses, le Centre Bell pourrait accueillir plus de spectateurs. 

«Je pense même que c’est un symbole: si on ajoute des spectateurs vaccinés dans les gradins, c’est un symbole fort pour encourager la vaccination. On a encore des gens qui sont indécis», a souligné le Dr Carignan en entrevue à 100 % Nouvelles, à LCN, jeudi après-midi. 

La limite de 2500 spectateurs imposée par la santé publique à l’intérieur de l’amphithéâtre provoque des attroupements à l’extérieur, le plus souvent sans distanciation physique, ce qui n’inquiète toutefois pas le Dr Carignan. 

Ne devrait-on pas admettre les partisans à l’intérieur, dans un environnement plus contrôlé justement pour éviter les propagations? «Plus le temps passe et plus la science nous montre que le risque de transmission de la COVID est nettement plus important à l’intérieur, dans des espaces mal ventilés. À l’extérieur, il y a une dilution importante, ce risque est beaucoup moins important. À l’intérieur, c’est une autre paire de manches», a insisté le Dr Carignan. 

Selon lui, il est encore trop tôt pour enlever le masque ou encore pour prendre des repas dans l’amphithéâtre. 

N’empêche, il juge que l’on peut accroître la capacité à l’intérieur en misant sur les personnes pleinement vaccinées.