Crédit : AFP

Blue Jays - MLB

Les Astros frappent tôt et vainquent les Blue Jays

Publié | Mis à jour

Jose Altuve et Chas McCormick ont frappé des circuits lors des deux premières manches, donnant le ton pour les Astros de Houston, qui ont vaincu les Blue Jays de Toronto au compte de 6 à 3, dimanche à Buffalo.

Les Astros ont inscrit quatre points lors des trois premiers engagements aux dépens de Steven Matz (6-3), qui a connu sa deuxième plus courte sortie de la saison. Il a en effet permis quatre points, huit frappes en lieu sûr et quatre buts sur balles en seulement quatre manches et un tiers.

«J’avais l’impression que la balle rapide fonctionnait, mais le reste de mes lancers n’était tout simplement pas là aujourd’hui [dimanche]», a indiqué Matz, dont les propos ont été rapportés par le réseau Sportsnet.

«C’est malheureux, car quand tu as une bonne balle rapide, habituellement cela rend les choses plus faciles. Mes autres tirs n’étaient tout simplement pas bons. Voilà ce qui explique ma performance.»

Des simples de Kyle Tucker et de Yuli Gurriel ont permis aux Astros de prolonger leur avance. Une erreur de Rowdy Tellez au premier but a également fait mal aux Jays puisque Gurriel en a profité pour croiser le marbre en septième manche.

Peu d’occasions

La formation texane n’a par ailleurs donné que peu d’occasions aux Jays, qui ont été limités à cinq coups sûrs. Ces derniers ont toutefois été opportunistes puisqu’ils sont parvenus à marquer deux points avec deux balles en lieu sûr en huitième.

Teoscar Hernandez a tout d’abord poussé Marcus Semien vers la plaque avec un roulant, puis Randal Grichuk a permis à Bo Bichette de marquer avec un simple quelques instants plus tard. Lourdes Gurriel fils a été à l’origine de l’autre point des favoris locaux, en deuxième.

Ryan Pressly a toutefois mis un terme à la rencontre en neuvième en signant son neuvième sauvetage de l’année.

La victoire est allée au dossier du partant Luis Garcia (5-3), qui a limité ses adversaires à un point, trois coups sûrs et deux passes gratuites en six manches tout en retirant huit frappeurs sur des prises.

«Tu ne peux jamais savoir ce qu’il va t’envoyer [comme lancer], a dit le gérant des Blue Jays, Charlie Montoyo, à propos de Garcia. Il a trois sortes de glissantes, il a une balle cassante et une balle rapide sournoise. Ce gars-là sait comment lancer. Il était en plein contrôle et a fait un bon boulot.»

Les Jays prendront maintenant la route pour un peu plus d’une semaine, alors qu’ils ont rendez-vous avec les White Sox à Chicago, puis avec les Red Sox à Boston par la suite.