Canadiens de Montréal

«On voudra être encore meilleurs»

Publié | Mis à jour

Jeff Petry l’avait dit très calmement à la veille du deuxième match. «La meilleure façon de faire payer les Jets, c’est de les éliminer.»

Les Canadiens restent encore assez loin de cet objectif, mais avec une avance de 2 à 0 dans cette série et avec deux victoires sur la glace des Jets à Winnipeg, il y a déjà une grosse besogne d’accomplie. 

Après les émotions du premier duel avec la blessure à Jake Evans et la suspension de quatre matchs à Mark Scheifele, le CH n’est pas tombé dans le piège d’une vengeance inutile. Il n’a pas battu les Jets aux poings jeudi, mais bien avec du jeu défensif impeccable, un gardien encore une fois au sommet de son art en Carey Price et un seul petit but, celui de Tyler Toffoli, marqué en désavantage numérique.

«On a un groupe serré, a rappelé Phillip Danault. On s’est donné le mot avant la rencontre. On a la mentalité de gagner. Quand des choses arrivent, il faut se regrouper, mais il faut aussi savoir contrôler nos émotions. Le meilleur moyen de les faire payer, c’est de gagner. On a fait ça, ce soir.»

Des Jets chancelants 

Scheifele, qui a regardé ses coéquipiers de la passerelle de presse, avait offert son vote de confiance envers son équipe en matinée. À ses yeux, les Jets ont assez de profondeur et de talent pour survivre en son absence.

Malgré un revers d’entrée de jeu dans cette série et la perte de leur meilleur attaquant, les Jets n’ont jamais montré cette soif de vaincre dans ce deuxième duel. Le CH a trouvé une façon d’éteindre leur élan.

«Je suis très content de notre réaction, a dit Dominique Ducharme. On s’attendait à ce qu’ils sortent plus fort. Nos gars ont bien géré la situation, bien géré les émotions. C’est important de prendre l’émotion et de la transposer de la bonne façon. Je suis content de la réaction de nos joueurs.»

«Je ne sais pas si on va jouer un match parfait, a continué l’entraîneur. Mais de match en match, on s’améliore, surtout défensivement. On veut ramener ça à Montréal [samedi]. On fera encore attention aux petits détails. On voudra être encore meilleurs.»

Depuis le cinquième match contre les Maple Leafs de Toronto, le Tricolore a gagné ses cinq dernières parties. Le train roule dans la bonne direction.

«Nous apprenons à gagner en groupe, a dit Ducharme. Nous avons fait de bonnes acquisitions en fin de saison. Mais nous restons encore un jeune groupe. Les gars ne jouent pas ensemble depuis cinq, six ou sept ans. Nous découvrons encore des choses et nous apprenons à gagner ensemble.»