Crédit : AFP

Hockey

Un nouvel affrontement entre les États-Unis et le Canada

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Les États-Unis ont obtenu leur billet pour les demi-finales du Championnat mondial de hockey grâce à une convaincante victoire de 6 à 1 contre la Slovaquie, jeudi à Riga.

Les Américains ont donc rendez-vous avec leurs voisins du nord, le Canada, avec une place en finale est à l’enjeu.

• À lire aussi: Mark Scheifele suspendu 4 matchs

• À lire aussi: Norlinder paraphe son 1er contrat avec le CH

Dans le duel du jour, six patineurs de l’équipe gagnante ont terminé le match avec deux points. Trevor Moore, Christian Wolanin, Kevin Labanc et Eric Robinson ont tous amassé deux mentions d’aide.

Pour leur part, Colin Blackwell et Conor Garland ont secoué les cordages à deux reprises chacun. Le représentant des Rangers de New York a fait scintiller la lanterne lors des premiers et deuxième vingts, tandis que Garland a réussi le tout lors du premier et dernier engagement du match.

Brian Boyle et Sasha Chmelevski ont été les autres buteurs des Américains.

Dans le camp adverse, seul Peter Cehlarik a été en mesure de déjouer le gardien Cal Petersen, qui a conclu la rencontre avec 27 arrêts.

Un but suffit à la Finlande

La Finlande a pu compter sur l’excellent travail de son gardien Jussi Olkinuora, qui a blanchi la République tchèque au compte de 1 à 0.

L’athlète de 30 ans a repoussé l’ensemble des 23 tirs dirigés vers lui pour signer le blanchissage.

À l’autre bout de la patinoire, le portier Simon Hrubec a été tout aussi bon, mais il a flanché une fois sur 28 lancers reçus, ce qui a permis aux Finlandais de passer au tour suivant. Jere Innala a été celui qui a donné la victoire aux siens, au deuxième tiers.

Les Allemands complètent la remontée

En retard par deux buts en deuxième période, l’Allemagne a été en mesure de compléter une remontée pour s’imposer 3 à 2 en tirs de barrage contre la Suisse.

Avec moins de trois minutes à faire à la période médiane, Tom Kuhnhackl a permis aux siens de réduire l’écart à un seul filet. Leon Gawanke a ensuite forcé la tenue de la prolongation, alors qu’il ne restait que 44 secondes au match.

Lors de la séance après le temps supplémentaire, Dominik Kahun et Marcel Noebels ont secoué les cordages pour les vainqueurs, tandis que seul Timo Meier a été en mesure de répliquer pour les Suisses.

Ramon Untersander, au premier vingt, et Fabrice Herzog, lors de la période suivante, avaient donné une avance de deux buts au pays helvète.