Crédit : PHOTO d'archives, ROBY ST-GELAIS

Canadiens de Montréal

Norlinder paraphe son 1er contrat avec le CH

Publié | Mis à jour

Le Canadien de Montréal a accordé jeudi un contrat d’entrée de trois ans au défenseur Mattias Norlinder.

Le Suédois de 21 ans touchera 750 000 $ s’il évolue dans la Ligue nationale de hockey la saison prochaine. Son salaire sera identique pour la campagne suivante, tandis qu’il passera à 800 000 $ en 2023-2024. Dans la Ligue américaine, il aura droit à 70 000 $. L’entente comprend un boni de signature de 92 500 $.

Norlinder a été un choix de troisième tour, le 64e au total, du Tricolore au repêchage de 2019. Cette sélection avait été préalablement acquise des Golden Knights de Vegas, en plus de Tomas Tatar et Nick Suzuki, dans la transaction envoyant Max Pacioretty avec la formation du Nevada.

Cette année, il a inscrit cinq buts et autant de mentions d’aide pour 10 points en 37 matchs avec les Indians de Frolunda, dans la ligue élite de son pays. En séries, il a ajouté cinq points, dont trois filets, en sept rencontres. Sur la scène internationale, il a participé à sept parties lors du Championnat du monde junior en 2020, aidant la Suède à mettre la main sur la médaille de bronze.

Beaucoup d’éloges, mais un peu de patience

Norlinder s’est attiré les compliments de plusieurs personnes lors de sa sélection en 2019 et encore aujourd’hui, il en reçoit plusieurs.

À croire ce qui se dit au sujet de l’athlète de 21 ans, il pourrait s’imposer comme le meilleur défenseur gaucher du Canadien dans le futur, lui qui a même été comparé à la légende des Red Wings de Detroit Nicklas Lidstrom et l’arrière du Lightning de Tampa Bay Victor Hedman. Non seulement s’agit-il de grands souliers à remplir, mais Norlinder aura beaucoup de compétition à l’interne, puisque le Tricolore compte sur plusieurs prometteurs défenseurs gauchers dans son organisation, dont le Russe Alexander Romanov, le Canadien Kaiden Guhle et l’Américain Jordan Harris.

«Des commentaires comme ceux de l’organisation m’encouragent à continuer de travailler fort. Quant aux comparaisons, bien sûr, elles sont plaisantes à entendre. Par contre, il me reste encore beaucoup de choses à accomplir avant de pouvoir marcher dans leurs traces», avait révélé Norlinder au «Journal de Montréal» en novembre.

«C’est un bon défenseur qui a un gros bagage d’habiletés. Il est audacieux et aime créer des jeux», avait expliqué l’attaquant québécois des Red Wings de Detroit Joe Veleno, à TVA Sports, en avril. Avant de faire le saut avec la formation du Michigan à la fin de la saison 2020-2021, Veleno avait passé la saison en Suède, avec les Redhawks de Malmo, où il a affronté Norlinder à quelques reprises.

«Je pense que dans quelques années, s’il demeure en santé, Norlinder pourrait être un défenseur très dangereux offensivement dans la LNH. Il a du flair...»

Le défenseur est sous contrat avec Frolunda jusqu’à la fin de la saison 2021-2022. Il avait indiqué à TVA Sports qu’il souhaitait honorer son entente avant de songer à traverser l’Atlantique pour une nouvelle aventure.