Séries de la LNH 2021 (NHL)

Scheifele: Paul Maurice se rend à l'évidence

Publié | Mis à jour

Le geste était prémédité et vicieux. Sans l’ombre d’un doute, Mark Scheifele mérite une longue suspension.

Alors que Jake Evans venait non seulement d’inscrire le but d’assurance de son équipe, mais aussi le premier but de sa carrière en séries éliminatoires, c’est à l’hôpital qu’il a célébré ses 25 ans.

Ci-dessus, l'entraîneur-chef des Jets Paul Maurice et ses joueurs commentent l'incident et la défaite face aux Canadiens.        

Victime de la médecine de Scheifele, pourtant l’un des meilleurs joueurs des Jets de Winnipeg, l’attaquant du Canadien a quitté la scène sur une civière.

«On espère qu’il va s’en sortir, a indiqué Paul Maurice. C’était un coup très dur qu’on ne souhaite pas voir.»

Le pilote de 54 ans a également reconnu qu'il s'agissait d'une «lourde, lourde mise en échec, sans le moindre doute» et qu'il «est convaincu que la Ligue aura son opinion».

Faux départ  

L’entraîneur en chef des Jets a toutes les raisons d’être inquiet. Privée de Paul Stastny pour la première rencontre, sa formation risque maintenant de devoir se passer des services de Scheifele pour au moins les quatre ou cinq prochaines rencontres.

La gravité de son agression n’a fait aucun doute. Qui sait, sa saison est peut-être terminée.

Après moins de six minutes disputées au premier engagement, le Canadien s’était déjà forgé une avance de 2 à 0 quand Jesperi Kotkaniemi et Eric Staal ont déjoué la vigilance de Connor Hellebuyck.

HOCKEY-NHL-WPG-MTL/
Crédit photo : Photo AFP

À leur premier match en neuf jours, les Jets, plutôt amorphes, n’ont pas démontré beaucoup de combativité en lever de rideau. Une pénalité imposée à Evans n’a pas réussi à motiver cette équipe qui a éliminé le Oilers d’Edmonton en quatre rencontres.

Mais il aura fallu un désavantage numérique pour permettre aux Jets de s’inscrire finalement au pointage. 

Cinquante secondes après une pénalité imposée à son coéquipier Dominic Toninato, Adam Lowrey a réussi à loger la rondelle entre les jambes de Carey Price qui a plutôt mal paru.

Les réjouissances ont été toutefois de courte durée pour l’équipe-hôte. 

Avec moins de trois minutes à écouler en première période, Nick Suzuki a porté l’avance du CH à 3-1. Les Jets ne s’en sont jamais remis.

Devant 500 spectateurs 

Quelques heures avant ce premier affrontement de série finale de la division canadienne, l’organisation des Jets a affirmé qu’un demi-millier de travailleurs de la santé, doublement vaccinés, assisteraient à la rencontre au Bell MTS Place.

Il en sera de même à l’occasion du deuxième match qui aura lieu vendredi soir dans la capitale du Manitoba.

À Toronto, lors de la dernière rencontre de la série opposant le Canadien et les Maple Leafs, ils étaient 550 employés de la santé à avoir encouragé leur équipe favorite à Toronto.

Si le tendance se maintient à Montréal, ils seront au moins 2500 amateurs à être admis à l’intérieur du Centre Bell pour les troisième et quatrième matchs prévus dimanche et lundi.


Les Jets ont perdu les services de Dylan Demelo dès sa première présence sur la patinoire lors de l’engagement initial. Au moment de mettre sous presse, on ne connaissait pas la nature de la blessure du défenseur qui a joué un peu plus de 37 minutes lors de la quatrième et décisive victoire de son équipe aux dépens des Oilers le 24 mai dernier.