JiC

«Alex Burrows, je le prendrais encore sur ma ligne»

Publié | Mis à jour

La victoire des Canadiens sur les Maple Leafs, lundi, fait réagir aux quatre coins de la LNH. 

C'est le cas à New York où Jean-Gabriel Pageau est revenu sur le gain de Montréal lors de son entrevue avec Jean-Charles Lajoie, mardi.   

«J'ai plusieurs amis qui étaient contents que les Canadiens gagnent, mais moi j'étais extrêmement content pour Alex Burrows et Luke Richardson. Ce sont deux personnes qui ont été très importantes pour moi. Alex Burrows, je le prendrais encore sur ma ligne. Je ne suis pas surpris de le voir avoir du succès comme entraîneur. Il connaît ça et les Canadiens sont entre bonnes mains avec lui.»

Les Islanders ont, eux aussi, mérité une victoire importante lundi, en l'emportant 4-3 contre Boston. Pageau a d'ailleurs rendu hommage aux Bruins, qui forment une équipe très difficile à affronter.

«Notre but était d'aller chercher un match en allant à Boston et on a été en mesure de le faire. Tu ne peux jamais ralentir la cadence contre une équipe comme ça. Tu dois jouer 60 minutes contre eux et même plus parfois. C'est vraiment une bonne équipe et ils jouent du bon hockey. On a confiance en nos moyens aussi. Ça va faire une super belle série.»

Sur le plan collectif, les Islanders ont obtenu beaucoup de succès en saison ainsi que depuis le début des séries. L'ancien des Sénateurs estime que la recette de sa formation est bien simple.

«On veut prendre un match à la fois. C'était notre approche contre Pittsburgh également et ça va bien jusqu'à maintenant. C'est une équipe qu'on connaît bien. On a joué plusieurs fois contre eux pendant la saison. L'équipe qui va faire le moins d'erreurs va l'emporter. Tout au long des séries, notre succès est un travail d'équipe. Les joueurs se lèvent dans les grands moments et les gardiens font les arrêts importants. Les gars font les sacrifices nécessaires, l'un après l'autre.»

L'ancien des Saguenéens de Chicoutimi dans la LHJMQ a également louangé son directeur général, Lou Lamoriello, un homme qu'il respecte énormément.

«C'est quelqu'un pour qui j'ai beaucoup de respect. L'an dernier, lorsque j'ai été échangé, il a démontré beaucoup de confiance envers moi en m'offrant un contrat de six ans. J'ai vraiment apprécié cette marque de confiance. La même histoire se répète pour tous les joueurs. C'est sa marque de commerce de bien traiter son équipe.»

Voyez l'entrevue dans la vidéo ci-dessus.