JiC

La raison du retrait de Romanov maintenant connue

Publié | Mis à jour

La décision d’écarter Alexander Romanov de la formation a fait passablement jaser depuis le début des séries, si bien que plusieurs croient qu’il y a anguille sous roche. 

Pourtant, il n’en est rien, a précisé Jean-Charles Lajoie, lundi à l’émission JiC. Les Canadiens de Montréal n’avaient tout simplement pas confiance en Romanov en raison de la qualité de son jeu dans la dernière portion du calendrier régulier.

• À lire aussi: CH: une première pour Danault

• À lire aussi: «Je le compare à Carbo»

«Il y a une statistique qui a motivé la décision du comité de direction, disons ça comme ça, a révélé Jean-Charles. Ducharme avec les deux adjoints et Marc Bergevin; c’est un groupe de quatre, le cocon, c’est à peu près ça. 

«La stat, c’est : il n'y a personne dans cette équipe-là, dans les 20 derniers matchs de la saison, qui a donné autant de chances de compter gratis à l’adversaire.     

«Celui qui en a accordé le plus après Romanov est Jeff Petry et il en a accordé deux fois moins que lui.»

Stéphane Gonzalez demeurait tout de même sceptique. Selon lui, il est permis de doute qu’Erik Gustafsson est plus fiable dans son territoire.

Jean-Philippe Bertrand a ajouté son grain de sel à son tour dans le débat. Même si la décision du CH l’a laissé perplexe au cours de la série, ce n’est plus matière à discussion à l’approche du match ultime. 

«Aujourd’hui, 31 mai, match numéro 7, c’est un non-story! Tu ne peux pas rentrer un gars frette au match no 7. Tu as gagné les deux derniers matchs, tu as une formation gagnante.»

Retour sur Terre?      

Au final, les amateurs montréalais ont-ils surestimé le potentiel du Russe? 

«À tous ceux qui pensent qu’on a un numéro 1 de la brigade dans trois ans, pouvez-vous prendre votre gaz égal? Dans une brigade défensive qui se tient, s’il est plus haut que 4, t’es dans le trouble», a fait valoir Jean-Charles Lajoie.

Voyez le segment complet dans la vidéo ci-dessus.