Crédit : Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay

Boxe

Autre test important pour David Lemieux

Publié | Mis à jour

David Lemieux sait très bien qu’il n’a pas de marge de manoeuvre contre le Péruvien David Zegarra, vendredi, dans un gala d’Eye of the Tiger Management (EOTTM) présenté au Mexique.

Le cogneur doit gagner ce duel de 10 rounds, mais il doit le faire avec panache.

• À lire aussi: Jean Pascal: «C’est très désolant»

• À lire aussi: Combat de Jean Pascal annulé: la faute à des produits pour la masse musculaire

«Je suis affamé et ça fait longtemps que je veux reboxer, a indiqué David Lemieux lors d’un point de presse. Pour mon duel contre Zegarra [34-4-0, 21 K.-O.], je me concentre sur ce que je peux amener à la table. Je veux livrer une grosse performance.

«Je veux montrer aux gens que je vise un combat de championnat du monde. Je veux lancer un message avec Zegarra.»

Lemieux (42-4-0, 35 K.-O.), qui est maintenant âgé de 32 ans, en sera à son troisième combat chez les super moyens (168 lb). S’il souhaite obtenir un duel majeur dans un avenir rapproché, il devra enchaîner les performances convaincantes.

«C’est plus long que prévu. Je souhaite retourner dans les hauts sommets le plus rapidement possible, a souligné l’ancien champion du monde. Cependant, nous sommes dans une pandémie qui dure depuis presque deux ans. Le rythme des combats est au ralenti.»

«On veut demeurer dans les classements afin d’être prêt si une opportunité se présentait contre les meilleurs à 168 lb. Je n’ai pas droit à la défaite. Je ne vois pas cela comme une pression supplémentaire, mais bien comme un coup de pied au derrière.»

Une première

Vendredi, ce sera aussi le premier combat de Simon Kean (19-1-0, 18 K.-O.) avec l’entraîneur Vincent Auclair dans son coin. Les deux hommes travaillent ensemble depuis plus d’un an.

Kean aura la chance de mettre ses acquis en pratique lorsqu’il se mesurera à l’Américain Donald Haynesworth (16-5-1, 14 K.-O.).

«Je suis très excité de revenir dans le ring, a mentionné Kean. Je veux gagner le premier round et y aller un round à la fois. J’en ai huit à gagner. Si je peux le finir plus vite, je vais le faire. Par contre, je ne veux pas faire de prédiction.»

Dans les autres combats au programme, Erik Bazinyan et Martine Vallières-Bisson seront également en action.

-Les négociations entre EOTTM et la Santé publique se poursuivent afin de pouvoir présenter un gala au Québec, le 16 juillet prochain. La carte serait composée de huit combats et c’est Arslanbek Makhmudov qui serait la tête d’affiche. Les villes visées sont Shawinigan, Montréal et Québec.