Crédit : AFP

Tennis

Roland-Garros: la jeune Swiatek veut éviter les pièges

Publié | Mis à jour

L’an dernier à Roland-Garros, la Polonaise Iga Swiatek a vécu un conte de fées en remportant son premier titre du Grand Chelem en carrière. Avec la parité qui existe du côté féminin, pourra-t-elle répéter son exploit ?

Lorsqu’elle s’est pointée à Paris en septembre dernier, Swiatek était une inconnue ou presque. Elle était classée au 54e rang mondial. La joueuse, qui était âgée de 18 ans, ne croyait pas que sa vie serait chambardée à sa deuxième participation au tournoi français.

La fierté de Warsaw, en Pologne, s’est rendue en finale avec du jeu solide. Lors du match ultime, elle a battu la quatrième favorite, l’Américaine Sofia Kenin. La Polonaise a mis la main sur les grands honneurs en ne perdant pas une seule manche.

Cette année, la situation sera différente. Elle entre dans le tournoi par la grande porte et elle n’a plus besoin de présentation. Cette notoriété vient également avec une pression supplémentaire.

«Je tente toujours d’apprendre des expériences des autres joueuses, a-t-elle mentionné pendant le tournoi de Rome. Il y a plusieurs joueuses qui ont régressé après leur premier titre du Grand Chelem.»

«Je me suis toujours dit que j’allais tenter d’être différente. Je vais travailler fort et je vais me concentrer à essayer de ne pas faire les mêmes erreurs.»

Gagnante à Rome

À son deuxième tournoi sur terre battue de la saison, Swiatek a été sacrée championne à Rome. Cependant, tout n’a pas été parfait même si elle a battu Elina Svitolina et Coco Gauff pour se qualifier pour la finale.

Elle a cherché ses repères lors de ses premiers matchs. Lorsqu’elle a trouvé son rythme de croisière, elle a été dominante.

On peut penser qu’elle aura une cible dans le dos durant la quinzaine parisienne. Si elle démontre le même aplomb, il n’est pas impossible qu’elle puisse rafler un deuxième titre de suite.

De la compétition

Cependant, Swiatek aura du pain sur la planche pour réussir cet exploit. L’histoire du tournoi féminin de Roland-Garros le démontre bien.

Depuis la domination de la Belge Justine Henin, qui avait remporté trois titres consécutifs entre 2005 et 2007, aucune joueuse n’est parvenue à remporter deux sacres de suite. Même pas Serena Williams.

Parmi les joueuses qu’il faudra avoir à l’œil, il y a l’Australienne Ashleigh Barty. La première joueuse mondiale a gagné Roland-Garros en 2019.

Cette saison, sur terre battue, elle a une fiche de 13-3. Elle a gagné le tournoi de Stuttgart tout en se rendant en finale de celui de Madrid. Barty est donc sur une bonne lancée.

Du côté de la Japonaise Naomi Osaka, la terre battue n’est pas sa surface favorite. Elle n’a pas passé le deuxième tour lors des deux tournois auxquels elle a participé dans les dernières semaines.

Et si Coco Gauff sortait un lapin de son chapeau ? L’Américaine de 17 ans a les outils dans son coffre pour causer une surprise.