Crédit : AFP

Hockey

Mondial: les portes se ferment pour le Canada

Publié | Mis à jour

Trois rivaux du Canada ont signé des victoires, samedi à Riga dans le cadre du Championnat du monde de hockey, de sorte que les chances des représentants de l’unifolié de participer aux quarts de finale s’amenuisent peu à peu.

Ainsi, en l’emportant respectivement 2 à 1 contre l’Allemagne et la Norvège, la Finlande et les États-Unis se sont assuré de terminer devant le Canada à la fin de la ronde préliminaire. 

Dans le clan finlandais, Arttu Ruotsalainen a inscrit le filet de la victoire avec un peu plus de huit minutes à écouler en troisième période. Son coéquipier Anton Lundell a également déjoué Mathias Niederberger, qui a été mis à l’épreuve à 26 reprises.

Les Allemands n’ont dirigé que 13 tirs vers la cage défendue par Jussi Olkinuora, mais Korbinian Holzer est tout de même parvenu à tromper sa vigilance.

Ainsi, les Finlandais se sont emparés du premier rang du groupe B avec une fiche de 4-0-1 et 13 points. Le Canada, qui doit encore jouer deux matchs – contre l’Italie dimanche et la Finlande mardi –, ne pourra pas récolter plus de 12 points.

Les Américains sont actuellement deuxièmes avec 12 points. Ils détiennent le bris d’égalité sur le Canada, soit la victoire lors du duel entre les deux formations, s'assurant ainsi de terminer devant.

Un dur coup 

C’est toutefois le Kazakhstan qui a porté le premier coup au Canada en pulvérisant l’Italie au compte de 11 à 3 dans le premier match à l’affiche.

Portée par le trio formé de Nikita Mikhailis (un but, une aide), Curtis Valk (un but, trois aides) et Roman Starchenko (deux buts, trois aides), l’ancienne république soviétique figure au troisième échelon du groupe B avec 10 points.

Avec un match à jouer lundi contre la Norvège et quatre points d’avance sur le Canada, le Kazakhstan devient une cible difficile à rattraper pour les représentants de l’unifolié. Dans ce cas, c’est toutefois le pays de l’Amérique du Nord qui a l’avantage au bris d’égalité.

Aide nécessaire 

Actuellement sixième, le Canada (six points), qui n’a jamais été évincé dès la ronde préliminaire, doit doubler deux pays au classement pour poursuivre sa route. L’Allemagne (neuf points) et la Lettonie (huit points), respectivement quatrième et cinquième, sont les cibles les plus probables. Mais les deux équipes s’affronteront lors du tout dernier match de la ronde préliminaire.

Ainsi, puisque l’Allemagne a vaincu le Canada plus tôt dans le tournoi, la troupe de Gerard Gallant devra impérativement récolter quatre points et espérer une série de résultats favorables dans les autres duels pour continuer sa route.