Crédit : Christopher Hanewinckel-USA TODAY Sports

Club de foot Montréal

James Pantemis et Samuel Piette sélectionnés par le Canada

Publié | Mis à jour

Deux joueurs du CF Montréal, soit gardien James Pantemis et le milieu de terrain Samuel Piette, tenteront d’aider le Canada à progresser en vue d’une qualification pour la Coupe du monde de soccer 2022.

C’est ce que Canada Soccer a annoncé, samedi. 

Les représentants de l’unifolié ont rendez-vous avec Aruba, le samedi 5 juin à 20 h, et le Suriname, le mardi 8 juin à 21 h. Ils sont actuellement en première place dans le groupe B en vertu de leurs victoires contre les Bermudes (5 à 1) et les Îles Caïmans (11 à 0), au mois de mars.

Le gagnant du groupe B affrontera la meilleure équipe du groupe E dans une série aller-retour les 12 et 15 juin au Belize, à HaÏti ou au Nicaragua. Le gagnant de cette deuxième phase passera ensuite à la phase finale de la CONCACAF qui doit commencer à l’automne 2021.

«C’est formidable d’être de retour ensemble et de poursuivre sur notre élan alors que chaque match compte sur la route vers le Mondial, a affirmé l’entraîneur-chef John Herdman, dans un communiqué. Nous avons l’occasion de pouvoir construire sur notre départ solide, alors que nous nous sommes placés en bonne position avec le différentiel de buts lors des deux premiers matchs. Nous pouvons contrôler notre destin dans les matchs à venir.»

Pas facile

Cette première ronde n’est toutefois que le début d’un tournoi très relevé afin d’atteindre le tableau de la Coupe du monde. Advenant qu’il termine au sommet du groupe B, le Canada affrontera la meilleure équipe du groupe E dans une série aller-retour les 12 et 15 juin au Bélize, à Haïti ou au Nicaragua.

Les trois formations qui auront le dessus dans cette deuxième phase passeront ensuite à la ronde finale de la CONCACAF qui doit commencer à l’automne 2021. Le Mexique, les États-Unis, le Costa Rica, la Jamaïque et le Honduras ont obtenu un laissez-passer pour cet ultime tour. Huit pays se disputeront ainsi trois billets pour le Mondial.

«Nous avons créé quelque chose ici, une fraternité basée sur l’objectif commun de qualifier cette équipe à la Coupe du Monde, a lancé Herdman. Les joueurs se soucient les uns des autres et c’est la chose la plus importante. Ils veulent que cette équipe se rende à la Coupe du Monde, et vous l’avez vu en mars lorsqu’ils se sont réunis et ont porté fièrement le maillot canadien.»