Canadiens de Montréal

CH: un changement en défense

Publié | Mis à jour

Le Canadien de Montréal tentera d’éviter l’élimination pour une deuxième fois, ce soir, face aux Maple Leafs de Toronto. Pour l’occasion, ils pourront bénéficier de l’appui de 2500 partisans, dont l’accès au Centre Bell sera permis pour la première fois depuis le 10 mars 2020.

Dominique Ducharme pourrait apporter quelques modifications à sa formation. En fait,il a confirmé samedi matin que Brett Kulak réintégrerait la formation à la place de Jon Merrill.

Ce match vous sera présenté dès 19h30 sur les ondes de TVA Sports.   

«Merrill s’est blessé lors du dernier match. Il l’a terminé, mais il sera absent pour une semaine ou deux», a indiqué l’entraîneur du Canadien.

En attaque, des décisions seront prises avant le match. Ducharme a souligné qu’il souhaitait attendre de connaître la condition de certains de ses joueurs avant de se prononcer. À l’entraînement matinal, Jake Evans était de retour avec ses coéquipiers. Il pivotait le cinquième trio, entre Michael Frolik et Alex Belzile. Mais les possibilités de le revoir dans la formation ne sont pas nulles.

«Jake amène de la rapidité à notre équipe. Il est un gars intelligent. Et il est capable de s’impliquer autant en attaque qu’en défense. De nos jours, c’est une qualité essentielle», a déclaré Brendan Gallagher.

Carburer à la pression 

Corey Perry a été l’un des éléments les plus importants dans la victoire de jeudi. Son intensité a mené à deux buts du Canadien et incité ses coéquipiers à suivre son sillage.

Avec 150 matchs de séries éliminatoires derrière la cravate, le vétéran en a vu d’autres. Les matchs sans lendemain ne sont rien de nouveau pour lui.

«Il y a toujours de la pression dans ces matchs. On se demande qui sera celui qui s’affichera et fera la différence. On oublie jamais ces grands moments, a souligné l’attaquant de 36 ans. Ce n’est que du hockey, mais c’est excitant. Et si tu veux avoir l’occasion de jouer un autre match, tu n’as pas le choix de tout donner.»

Avoir la chance de jouer un autre match, c’est ce que tout le monde souhaite dans le vestiaire du Canadien. Néanmoins, Gallagher a refusé de se lancer dans le jeu des prédictions ou des garanties.

«Vous n’obtiendrez pas une citation à la Mark Messier de ma part, a-t-il lancé. Dans ce vestiaire, nous avons toujours cru en nous. Ça n’a jamais été un problème. Si tout le monde se présente avec la même mentalité que lors du dernier match, si on est redevable les uns envers les autres, qu’on joue de façon simple et qu’on bloque les distractions extérieures, on trouvera la façon pour survivre un jour de plus.»

Du côté des Leafs, on tentera de passer au deuxième tour pour la première fois depuis 2004. D’ailleurs, depuis ce temps, les Torontois affichent un dossier de 0-6 lorsqu’ils ont la chance d’envoyer un adversaire en vacances.

La loi de la moyenne finira bien par jouer en leur faveur un jour. Espérons que ce ne sera pas samedi soir. Ça viendrait gâcher le moment.