Crédit : Elisabeth Cloutier

LCF

«Ça m’aide encore, le fait d’avoir été petit»

Publié | Mis à jour

L’ancien joueur de football Étienne Boulay a toujours été reconnu comme un athlète fougueux qui n’arrête jamais de travailler. De passage à la baladodiffusion «La dose de plus» cette semaine, l’homme de 38 ans a raconté à l’animateur Jean-Philippe Bertrand qu’il a développé cet aspect de sa personnalité en raison de sa taille.

En effet, Boulay n’est pas le plus costaud ni le plus grand. L’ancien demi de coin mesure cinq pieds neuf pouces «et demi», a-t-il tenu à préciser. 

«Quand j’ai commencé à chérir le rêve de jouer chez les professionnels, j’ai réalisé que je n’allais jamais impressionner personne en entrant dans une salle où il y a des recruteurs. Personne ne s’est jamais dit : "regarde l’armoire à glace, je le veux dans mon club". Je passais inaperçu», s’est souvenu celui qui a porté l’uniforme des Alouettes de Montréal pendant six saisons.

«Très tôt au secondaire, j’ai commencé à m’entraîner fort, a ajouté Boulay. De là se sont développées mes aptitudes. Je ne suis pas venu au monde avec un talent extraordinaire. Il a fallu que j’apprenne. Je pense que ça m’a aidé dans la vie et que ça m’aide encore le fait d’avoir été petit.»

Une expérience à transmettre 

Aujourd’hui à la retraite du football, le natif de Montréal essaie de transmettre son expérience au fils de sa conjointe. Ce dernier se nomme Hayden Latendresse. Il est le fils de Maïka Desnoyers et d’un certain Guillaume Latendresse. Comme son paternel, le jeune homme excelle au hockey.

«Hayden est énorme! Il est comme son père. À 12 ans, il a presque le même gabarit que lui. Il me dépasse en grandeur. Ce que je ne veux pas, c’est qu’il tombe dans la facilité. Si tu as le privilège d’avoir des atouts physiques et que tu développes l’éthique de travail, le monde sera à toi! C’est ce que j’essaie de lui transmettre», a raconté Boulay.

Celui qui est maintenant animateur à la télévision a également profité de son passage à «La dose de plus» pour parler de son parcours aux États-Unis, de son flirt avec la NFL et de sa relation trouble avec le party.