Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

CH: date butoir à venir pour certains espoirs

Publié | Mis à jour

Le Canadien de Montréal pourrait perdre les droits sur trois espoirs, soit Joni Ikonen, Jacob LeGuerrier et Kieran Ruscheinski, s’il ne s’entend pas avec eux d’ici mardi.

Pendant que les joueurs se préparent pour le sixième affrontement contre les Maple Leafs de Toronto, le directeur général Marc Bergevin, lui, a déjà amorcé son travail d’évaluation. Selon le site Cap Friendly, 48 joueurs ont actuellement un contrat valide avec l'équipe et la limite est de 50.

Parmi les trois espoirs mentionnés, Ikonen, un joueur de centre de 22 ans, semble avoir le plus grand potentiel. Sélectionné en deuxième ronde au repêchage de 2017, il évolue depuis quatre ans dans la SM-liiga, en Finlande. Il a toutefois été limité à 41 matchs lors des trois dernières saisons à la suite de nombreuses blessures.

Il a notamment dû faire une croix sur la saison 2019-2020 en raison d’une blessure importante à un genou. Cette année, il a cumulé deux buts et cinq points en 23 parties avec les Ilves de Tampere, étant ensuite blanchi en cinq parties éliminatoires.

«Il a des qualités similaires à celles d’Artturi Lehkonen, avait indiqué Trevor Timmins après sa sélection, en juin 2017. C’est un compétiteur féroce. Il peut fabriquer des jeux, il peut marquer, il fonce au filet. Son talent est indéniable, mais ce qu’il y a de mieux encore, c’est sa force de caractère incomparable. Il a toujours représenté son pays et il continuera de le faire.»

Peu d’action

Jacob Leguerrier devait quant à lui disputer une dernière saison dans la Ligue de hockey junior de l’Ontario (OHL), mais la saison n’a jamais eu lieu en raison des restrictions liées à la pandémie de COVID-19. L’arrière, choisi en cinquième ronde en 2019, a malgré tout eu un avant-goût du hockey professionnel en disputant quatre matchs avec le Rocket de Laval.

Finalement, Ruscheinski est un défenseur de 6 pi 6 po repêché au septième tour en 2019. Il a été limité à un but et trois points en 15 parties dans la BCHL, une ligue de niveau Junior A en Colombie-Britannique.

- L’attaquant des Foreurs de Val-d’Or Jérémy Michel pourrait également devenir libre comme l’air si les Blues de St. Louis ne lui offrent pas de contrat, tout comme Félix Bibeau (Islanders de New York). Bibeau détient toutefois une entente de la Ligue américaine avec les Sound Tigers de Bridgeport, le club-école des Islanders.