Crédit : AFP

Club de foot Montréal

CFMTL: l'aspect mental mis à l'épreuve

CFMTL: l'aspect mental mis à l'épreuve

Patrice Bernier

Publié 26 mai
Mis à jour 26 mai

Après un début de saison prometteur, le CF Montréal connaît une première séquence difficile en 2021 avec trois défaites à ses quatre derniers matchs. De plus, le onze montréalais n’a triomphé qu’une seule fois à ses six derniers duels.

Ainsi, la troupe de Wilfried Nancy n'a mis en banque que 0,83 point par match lors de cette séquence, soit cinq points en six parties et se retrouve au septième rang du classement de l’Association de l’Est, avec une récolte de huit points en sept matchs.   

Si le plan est toujours en construction, la trame narrative, elle, commence à changer. Il n’y a pas si longtemps, tout allait bien pour le CF Montréal, mais les deux défaites consécutives contre l’Atlanta United FC et le FC Cincinnati changent la donne. Et il faut retourner la situation, car l’équipe amorce une séquence de revers qui pourrait avoir des effets dévastateurs sur le côté psychologique des joueurs.

Du positif    

Toutefois, le CF Montréal domine souvent au niveau de la possession de ballon. De plus, le style de jeu imposé - un jeu de position, de repères et de respect de position - est clair et les joueurs semblent confortables de l’appliquer.

Le onze montréalais se crée de bonnes occasions offensivement et passe du temps dans la surface adverse.

Mais la formation montréalaise n’arrive pas à conclure et c’est l’aspect mental qui entre maintenant en ligne de compte. Des clubs comme le FC Cincinnati, le Fire de Chicago et le D.C. United risquent de graviter vers le fond du classement et le CF Montréal doit trouver le moyen de s’élever au-dessus d’eux.

De plus, à force de démontrer une capacité à contrôler le jeu, mais sans obtenir des résultats, petit à petit les joueurs peuvent se mettre à questionner la rotation ou les choix. Quand tu n’es pas récompensé pour ton travail, il y a une incidence sur le côté psychologique des joueurs.

Le CF Montréal développe beaucoup de positifs, mais elle doit se présenter en conquérant avec un penchant mental pour être une équipe constamment dans la discussion pour participer aux séries éliminatoires.

D’une surface à l’autre   

Le point à travailler de l’équipe se situe dans la phase de jeu arrêté lors de laquelle le CF Montréal a accordé cinq buts; trois sur des coups de pied arrêtés et deux sur des penaltys. Seul le FC Cincinnati fait pire. En contrepartie, le club n’a accordé que quatre filets en cours de jeu, ce qui le place parmi les équipes de tête en MLS.

Ainsi, le CFMTL doit mieux protéger sa surface avec hargne et détermination et avec une attitude de «je ne me ferai pas battre dans mon duel». Il faut une volonté de gagner son marquage et son espace.

En zone offensive, il faudrait une utilisation plus fréquente des centres. Pour ce faire, il faudrait plus de changement de rythme et de vitesse dans le dernier tiers pour tenter de servir ces joueurs avec des centres de qualité. Le CFMTL est parmi les derniers de la ligue pour le ratio de centres par match. 

Avec une évolution dans certains aspects, le CFMTL se donnera les outils pour éviter les pertes de points comme contre Cincinnati.