Club de foot Montréal

Zachary Brault-Guillard ne s’inquiète pas pour Romell Quioto

Publié | Mis à jour

La récente défaite de 2 à 1 du CF Montréal contre le FC Cincinnati, samedi, a été marquée par une incroyable chance ratée par l’attaquant Romell Quioto, peu avant la mi-temps.

À LIRE AUSSI: «On ne peut pas se permettre de perdre un match comme ça»

À LIRE AUSSI: Le CF Montréal battu dans les dernières minutes

Sur la séquence, Zachary Brault-Guillard avait relayé à Quioto, qui n’avait plus qu’à pousser le ballon dans une cage déserte. Or, celui-ci a trouvé une façon de rater le grand filet.

«Je partais déjà pour célébrer le but avec lui, a avoué Brault-Guillard, mardi en vidéoconférence, avant de se porter à la défense de son pauvre coéquipier. Ce sont des choses qui arrivent. Je ne m’inquiète pas pour Romell, c’est un grand attaquant. Il va rebondir et faire taire les critiques.»

Brault-Guillard, qui évolue comme latéral droit, demeure optimiste face au jeu présenté par le club montréalais malgré trois défaites lors des quatre derniers matchs.

«Ça se joue à la dernière passe, à la prise d’informations qui n’est pas bonne, mais on travaille là-dessus, a ajouté Brault-Guillard. Pour notre jeu actuel, comme on relance bien, on se crée des situations offensives par rapport à d’autres équipes.»

Relativiser les choses  

Malgré ses 22 ans, Brault-Guillard a déjà été capitaine de l’équipe de réserve de l’Olympique Lyonnais. Cette expérience lui a appris l’importance de garder une bonne attitude à l’entraînement, malgré les situations vécues.

«J’ai été capitaine, mais après, je ne suis pas un gars qui parle beaucoup. C’est plus dans l’attitude dans les entraînements ou quoi que ce soit, comment tu peux rebondir et comment tu peux t’améliorer que je vais insister là-dessus, a-t-il mentionné. Sinon, je ne suis pas un gars qui parle beaucoup en dehors ou sur le terrain, mais plus en privé avec la personne, directement. On se donne notre avis. Chacun a son point de vue footballistique différent. Après, on parle, on relativise et on essaie de se retrouver dans la meilleure situation possible pour l’équipe.»

L’instinct du tueur  

Dans le cas de l’occasion ratée par Quioto, il n’y avait pas grand-chose à dire. Vaut mieux se concentrer sur la partie de ce samedi 29 mai contre le Fire de Chicago, une rencontre qui précédera d’ailleurs une pause de quelques semaines pour le CF Montréal.

«Ce match est important, a plaidé Brault-Guillard. On a laissé pas mal de points derrière nous alors qu’on maîtrisait certains matchs, certaines situations. C’est à nous de progresser, nous sommes une équipe assez jeune. Il faut qu’on soit tueurs devant nos actions. On se crée beaucoup d’occasions, mais il faut qu’on soit tueurs.»

- Il a été annoncé, mardi, que Romell Quioto rejoindra l’équipe du Honduras en prévision de la demi-finale de la Ligue des nations de la CONCACAF du 3 juin face aux États-Unis, à Denver.

- Zachary Brault-Guillard fait partie des candidats en lice pour se joindre à l’équipe canadienne lors des parties qualificatives en vue de la Coupe du monde de 2022, d’abord contre Aruba (5 juin), puis face au Suriname (8 juin).