Crédit : Photo Stevens LeBlanc

LHJMQ

Une première finale depuis 2002

Publié | Mis à jour

On aura droit à une grande finale de la Coupe du Président entre les Tigres de Victoriaville et les Foreurs de Val-d’Or dans la LHJMQ. Les Tigres ont gagné le cinquième et ultime match de leur demi-finale les opposant aux Islanders de Charlottetown au compte de 2-0, mardi, pour accéder à une première finale depuis 2002.

Cette année-là, ils avaient mis la main sur le championnat de la LHJMQ avant de s’incliner en finale du tournoi de la Coupe Memorial face au Ice de Kootenay.

• À lire aussi: Mario Pouliot quitte les Huskies

• À lire aussi: Voltigeurs : après le DG, au tour de l’entraîneur

Ils étaient alors menés par leur capitaine Carl Mallette, qui, 19 ans plus tard, est derrière le banc de l’équipe.

«En 2002, on perdait 3-2 notre série contre Shawinigan et on était allés gagner le match no 6 là-bas et on avait ensuite gagné le match ultime. C’est un peu ce qu’on a fait dans cette série, on tirait de l’arrière 2-1 et on est allés chercher deux grosses victoires. Intérieurement, j’ai des flashs-back, mais c’est différent comme entraîneur. On a des joueurs qui ont acheté notre façon de faire et l’esprit d’équipe est incroyable. C’est ce que ça prend en séries», a-t-il mentionné après le match.

Shawn Element a brisé la glace en fin de deuxième période, puis Benjamin Tardif a complété la marque dans un filet désert.

Avec 18 arrêts, Nikolas Hurtubise a récolté le jeu blanc.

Il doit assurément une fière chandelle à son défenseur Alexis Arsenault, qui, en début de troisième, a plongé de tout son long avant de bloquer le tir d’un adversaire avec son casque.

Prêts pour les Foreurs

Maintenant, les Tigres auront rendez-vous avec des Foreurs, considérés comme grands favoris depuis le début de la saison et qui ont remporté leurs 17 derniers matchs.

Intimidés, les Tigres ? Pas vraiment.

«On a hâte de les affronter, a mentionné Element. On veut prouver à tout le monde que même si Val-d’Or est une bonne équipe, on est capables de rivaliser avec eux. Il va falloir qu’ils travaillent pas mal plus fort qu’ils ont travaillé jusqu’à présent parce qu’on arrive avec un bon momentum. On ne s’en va pas là pour le fun, on va là pour gagner.»

Le retour des partisans

La finale de la Coupe du Président se mettra en branle dès demain au Centre Vidéotron. La LHJMQ a confirmé mardi le calendrier de cette finale qui, pour la première fois des séries, se déroulera sous le format 4 de 7.

Le circuit Courteau a aussi confirmé que les partisans seront à nouveau admis dans l’enceinte de l’amphithéâtre de Limoilou à partir du match no 2, samedi prochain. Un maximum de 2000 spectateurs pourra franchir les tourniquets du Centre Vidéotron à chaque match.

Les billets seront mis en vente aujourd’hui, à midi, sur le site de l’établissement.

Les places seront offertes en priorité aux membres des deux équipes finalistes qui aimeraient obtenir des billets pour leur entourage. Le reste sera par la suite disponible à la population générale. Premier arrivé, premier servi.

À noter que TVA Sports diffusera les rencontres deux et trois, samedi et dimanche à 15 h. Des rencontres pourraient s’ajouter à la programmation de la station, mais tout dépendra de l’horaire des séries éliminatoires dans la Ligue nationale de hockey. 

L’équipe de TVA Sports sera composée de Michel Godbout à l’animation, de Sébastien Goulet à la description ainsi que de Steven Finn et d’Alexandre Picard à l’analyse.

En bref

Par ailleurs, l’entraîneur-chef et directeur général des Huskies de Rouyn-Noranda, Mario Pouliot, a décidé de quitter l’organisation pour des raisons de santé.

Pouliot avait subi un malaise cardiaque en mars dernier qui l’avait forcé à rater le reste de la saison et les séries éliminatoires.

Lors de la même période, il avait aussi fait les manchettes lorsque des informations avaient circulé selon lesquelles il avait été le sujet d’une plainte de la part d’anciens collaborateurs pour des comportements inappropriés.

Celui qui l’avait remplacé après son malaise, Brad Yetman, prendra officiellement les rênes de l’équipe à partir de la prochaine saison tandis que Marc-André Bourdon deviendra le directeur général de la formation.