Séries de la LNH

Les Oilers en état de choc

Publié | Mis à jour

En saison régulière, les Oilers d’Edmonton n’ont pas perdu plus de trois parties consécutives et pourtant, les voilà en vacances après avoir subi le balayage aux mains des Jets de Winnipeg au premier tour éliminatoire.

Le but de Kyle Connor en troisième prolongation, lundi, a signifié le glas pour la formation albertaine, vaincue 4 à 3 dans le quatrième match de la série. Les 35 gains et 72 points récoltés au cours du calendrier régulier n’ont plus aucune signification aujourd’hui : Connor McDavid et ses coéquipiers devront vider leurs casiers beaucoup plus tôt que prévu.

«Ce fut une série bizarre, un balayage étrange, c’est sûr. Dans les deux parties à Winnipeg, nous avions l’avance et nous avons été incapables de fermer les livres. On n’a pas à s’en aller en nous disant qu’il faut chambouler l’équipe au complet. La marge entre la victoire et la défaite est mince. On parle beaucoup des leçons à apprendre au fil des années et celle-ci en est évidemment une autre», a commenté McDavid selon des propos rapportés par le quotidien «Edmonton Sun».

«Nous aurons beaucoup de temps pour penser à tout cela et régler les problèmes. Ce n’est pas une question à laquelle je répondrai maintenant, a ajouté le numéro 97, qui a inscrit quatre points en séries 2021. Nous formons un groupe ayant des attentes plus élevées. On veut continuer de progresser et de mettre les efforts. Certes, on n’a pas réussi en éliminatoires. La saison ne veut rien dire actuellement.»

La mémoire longue

Pour l’instructeur-chef Dave Tippett, les récentes mésaventures des Oilers devraient rester en mémoire des joueurs, mais ils pourront s’en servir à bon escient en se motivant davantage et en ne tombant pas dans les mêmes pièges. Plusieurs se rappelleront de la troisième rencontre face aux Jets, qui ont effacé un retard de 4 à 1 avec moins de 10 minutes à écouler en temps réglementaire pour éventuellement triompher en prolongation.

«Espérons que cela incitera nos gars à être meilleurs, à faire le pas suivant, a-t-il dit. Nous voulons constituer une équipe de séries chaque année et si vous y parvenez souvent, vous vous donnez de plus grandes chances. D’ailleurs, à ma première année comme entraîneur à Dallas, Bob Gainey travaillait avec nous et disait qu’il fallait se qualifier en séries chaque saison pour ensuite trouver ces années où quelque chose de spécial arrive.»

«Ce sont de dures leçons à suivre en cours de route. On a franchi quelques étapes quant à la manière de jouer et de se défendre pendant la campagne. Ce sont des choses devant être comprises si vous souhaitez être un club aspirant aux grands honneurs.»