Crédit : AFP

MLB

Fin de cycle chez les Twins?

Fin de cycle chez les Twins?

François Paquet

Publié 24 mai
Mis à jour 24 mai

Vous souvenez-vous au début des années 2000, lorsque les Expos et les Twins devaient être dissous par le baseball majeur? Évidemment, cette dissolution n’a jamais eu lieu, mais les Expos ont quand même déménagé à Washington en 2004. Au Minnesota, la réponse des amateurs, de la ville et des gens d’affaires a été beaucoup plus positive et non seulement l’équipe a été sauvée, mais la ville s’est aussi dotée d’un superbe stade au Centre ville, le Target Field.

Les Twins ont fait du bon boulot dans les 20 premières années du nouveau siècle pour repêcher quelques bons jeunes et les développer de la bonne façon. Comme l’enveloppe budgétaire est assez limitée, on attend la progression de ses jeunes et on les entoure de bons vétérans qui ne coûtent pas trop cher. C’est un peu la même façon de faire que les Expos, mais avec quand même un peu plus de budgets.

Dans les dernières années, l’équipe a connu beaucoup de succès en saison régulière, avec trois participations en séries en quatre saisons. Cependant, les succès se sont limités à la saison régulière puisque les Twins ont perdu les cinq matchs de séries qu’ils ont disputés, soit deux matchs suicides et un balayage de trois matchs aux mains des Yankees en 2019.

Sauf qu’après toutes ces belles années, la logique semble rattraper les Twins avec leur fiche de 17 victoires et 29 défaites. Surtout par le manque de profondeur au monticule, mais aussi par rapport à plusieurs mauvaises décisions qui ont été prises par l’organisation. En voici quelques-unes :

- Les Twins laissent aller Trevor May qui accepte un contrat à New York pour deux ans, 15,5 millions $ et qui jusqu’ici a une moyenne de points mérités de 2,65.

- Pour pallier la perte de May et de quelques releveurs, les Twins se rabattent sur Alex Colome. Après un mois d’activités, Colome avait déjà perdu son poste de releveur numéro 1.

- Pour amener de la profondeur au monticule, les Twins ont signé deux vétérans J.A. Happ (38 ans) et Matt Shoemaker (34 ans). Jusqu’ici le résultat est désastreux avec des moyennes respectives de 5,44 et 6,08.

Offensivement, les Twins ont aussi leur part d’ennuis, à commencer avec la santé de Byron Buxton. Alors que ce dernier connaissait le meilleur début de saison de sa carrière, Buxton s’est vite retrouvé à un endroit trop familier pour lui, la liste des blessés. Miguel Sano continue de décevoir malgré un match de trois circuits cette saison alors que le receveur Mitch Garver peine à frapper pour ,200 de moyenne. Nelson Cruz peut encore produire, mais il est rendu à 40 ans et presque uniquement un frappeur de choix. Et si l’arrivée d'Andrelton Simmons à l’arrêt-court a aidé à stabiliser la défensive, sa production offensive laisse à désirer.

Et que dire de Josh Donaldson, qui, à sa deuxième année d’un contrat de quatre ans, 92 millions, semble avoir bien mal vieilli. Non seulement il est souvent blessé, mais il a beaucoup de problèmes autant en attaque qu’en défensive. Il semble même avoir perdu son arrogance, qui faisait de lui un joueur redouté lorsqu’il était avec les Blue Jays.

Après le premier mois d’activités, on se disait que les choses allaient se replacer pour les hommes de Rocco Baldelli. Mais ce ne fût pas le cas, même que le mois de mai a été encore plus difficile que le mois d’avril. Les Twins sont certainement meilleurs que leur fiche actuelle, mais ils ne sont plus l’équipe qu’ils étaient. Ce qui nous fait croire que même un changement de gérant n’aurait probablement pas l’effet escompté.

Est-ce que les Twins pourraient procéder à une vente de feu en juillet si les choses ne se replaçaient pas? C’est possible, mais il est faux de croire que les Twins pourraient laisser aller de bons jeunes joueurs comme Jose Berrios ou Alex Kiriloff et encore moins vrai qu’ils trouveront preneur pour un gros contrat comme Donaldson. Alors ce qui voudrait dire que la vente de feu ne serait composée pas de joueurs de grandes qualités, mais plutôt de joueurs de soutien qui ne rapporteront probablement pas grand-chose en retour.

Et dernier point important, c’est que dans la division Centrale, les White Sox ont mis plusieurs années à se rebâtir, mais ils sont maintenant prêts à gagner et à aller loin en séries. Même sans Eloy Jimenez et Luis Robert, qui sont blessés à long terme, les White Sox semblent être dans une classe à part et ça risque d’être pour un bon bout de temps. Alors est-ce que les prochaines années pourraient être les bonnes pour les Twins pour faire un grand ménage et reconstruire? La question mérite d’être posée.