Crédit : AFP

MLB

MLB: cinq contrats que les équipes regrettent déjà

MLB: cinq contrats que les équipes regrettent déjà

François Paquet

Publié 10 mai
Mis à jour 10 mai

Certains gros contrats sont accordés sous le coup de l’émotion alors que d’autres sont manigancés par des directeurs généraux sur le bord de la porte. Mais dans bien des cas, les résultats sur le terrain sont décevants et désastreux au point de vue économique. 

1 - Stephen Strasburg (Nationals de Washington) 

Contrat: 7 ans et 245 millions $ (2020-2026)

Après la conquête de la Série mondiale en 2019, les Nationals avaient des choix difficiles à faire et ils ont choisi de donner une prolongation de contrat à Strasburg, plutôt que de garder Anthony Rendon. On comprend que les performances de Strasburg lors de la Série mondiale étaient plutôt impressionnantes, mais les Nationals se sont laissés emporter par l’émotion.

Le grand droitier, qui a passé une partie de sa carrière sur la liste des blessés, n’a pas perdu ses bonnes habitudes en se blessant à l’épaule avant son troisième départ de la saison 2021. Les Nationals vont espérer que Strasburg retrouve la forme rapidement et qu’il puisse aider l’équipe à gagner.

2 - Patrick Corbin (Nationals de Washington) 

Contrat: 6 ans et 140 millions $ (2019-2024)

Lorsque les Nationals ont signé Corbin en 2019, la décision était compréhensible. On voulait ajouter un bras de qualité au duo Scherzer-Strasburg et Corbin semblait un bon choix puisqu’il était gaucher et qu’il possédait une des meilleures balles glissantes du baseball majeur.

Le problème, c’est que le bras gauche de Corbin ne semble pas avoir très bien vieilli. Non seulement, sa glissante a perdu de son mordant, mais il a en plus perdu plusieurs miles à l’heure sur sa balle rapide. Et les signes de déclin ont commencé l’an passé, alors que le gaucher des Nationals a mené la Ligue nationale avec 85 coups sûrs accordés lors de la courte saison.

Le résultat est encore pire jusqu’ici en 2021 avec une moyenne de points mérités de 7,36 en six départs. Espérons que les choses se replacent pour Corbin pour qu’il puisse au moins être un lanceur dans la moyenne de la ligue, parce que le mariage avec les Nationals va tourner au vinaigre très rapidement.

3 - Jake Odorizzi (Astros de Houston) 

Contrat: 2 ans et 20 millions $ (2021-2022)

Jake Odorizzi a toujours été un lanceur intrigant. Excellent un jour, affreux à son départ suivant, une vraie boîte à surprise. Malgré tout, le lanceur de 31 ans a quand même reçu beaucoup d’attention lors de la saison morte, lui qui était joueur autonome. Il a pris le temps d’étudier les offres et est venu à un cheveu d’aboutir chez les Mets de New York. Finalement, il s’est retrouvé à Houston, une destination logique avec les blessures à Justin Verlander et Zack Greinke, qui approchent la quarantaine.

Mais Odorizzi a signé avec les Astros seulement au mois de mars et son camp d’entraînement a commencé avec du retard, tout comme sa saison régulière. Après un début de saison rocambolesque où il a donné neuf points en seulement sept manches et 2/3 en deux départs, Odorizzi a quitté son troisième départ après seulement quelques lancers, en raison d’une blessure au bras.

Et le pire dans tout ça, c’est qu’il y a une année d’option au contrat d’Odorizzi pour 2023 et elle appartient au joueur. Donc même si Odorizzi ne performe pas, ou pire encore, ne se remet jamais de sa blessure, il pourrait exercer son option pour la dernière saison sachant très bien qu’il ne pourra jamais aller chercher autant d’argent ailleurs.

4 - Giancarlo Stanton (Yankees de New York) 

Contrat: 13 ans et 325 millions $ (2015-2027)

Le cas de Stanton est peu différent, parce que ce ne sont pas les Yankees qui ont donné le gros contrat, mais bien les Marlins. Les Yankees n’auraient pas eu à donner d’espoirs de premier plan lorsqu’ils ont fait l’acquisition de Stanton, puisque les Marlins étaient enchantés à l’idée de pouvoir se débarrasser de ce gigantesque contrat.

Évidemment, les Yankees ont toujours eu l’habitude de dépenser beaucoup d’argent et on l’a encore vu dernièrement avec le contrat de neuf ans et 336 millions $ accordé à Gerrit Cole. Mais depuis le décès de Georges Steinbrenner en 2016, la succession a quand même décidé de réduire la masse salariale et de mieux gérer la situation.

Stanton a connu un début de saison très difficile, à l’image de son équipe. Alors que les retraits au bâton s’accumulaient, les huées se faisaient entendre de plus en plus au Yankee Stadium. Heureusement, les choses se sont replacées dans les dernières semaines autant pour Stanton que pour les Bombardiers du Bronx.

Malgré tout, Stanton reste un joueur énigmatique qui a passé beaucoup de temps sur la liste des blessés dans les dernières années, en plus d’être beaucoup plus un frappeur de choix qu’un voltigeur. Et la durée de son contrat deviendra certainement un problème lorsqu’il atteindra la deuxième moitié de la trentaine.

Il n’y a pas de doute que Stanton frappera encore son lot de longs circuits avec les Yankees. Mais il n'y a aussi aucun doute que la longueur du contrat et les longues périodes de sécheresse offensive qu’il connaît deviendront un problème.

5- Chris Davis (Orioles de Baltimore) 

Contrat: 7 ans et 161 millions $ (2016-2022)

Je pense que l’encre n’était pas encore sèche sur le contrat, que les Orioles le regrettaient déjà. La rumeur raconte que c’est le propriétaire de l’équipe qui avait mis de la pression sur son directeur général pour garder son frappeur de puissance, peu importe le prix.

Le résultat a été catastrophique dès la première journée. Des retraits au bâton par centaine et des performances dignes d’un joueur des ligues mineures

En ce début de saison, Davis est sur la liste des blessés des 60 jours, il est probable qu’il n’endosse plus jamais l’uniforme des Orioles. Malgré tout, il recevra quand même 34 millions $ au total pour les saisons 2021 et 2022. Ayoye!