Crédit : AFP

Canadiens de Montréal

Un nouvel adversaire pour le CH

Publié | Mis à jour

Au début de la série contre les Maple Leafs de Toronto, jeudi, les joueurs du Canadien de Montréal devraient faire connaissance avec l’attaquant Riley Nash, qu’ils n’ont pas encore affronté cette année, et celui-ci fera tout pour les réduire au silence.

Acquis des Blue Jackets de Columbus le 9 avril, le vétéran a été ennuyé par une blessure au genou l’ayant tenu sur le carreau ces dernières semaines. Cependant, il prendra la place de Pierre Engvall, à moins d’un imprévu, au sein de la formation de l’entraîneur-chef Sheldon Keefe, et évoluera dans un trio complété par Alexander Kerfoot et Ilya Mikheyev.

«On va l’impliquer dans le jeu sur-le-champ, sachant qu’il est un hockeyeur très intelligent, un athlète d’expérience dans la Ligue nationale et particulièrement en séries, a affirmé aux médias Keefe, lundi. On a confiance qu’il cadrera bien ici.»

Pour sa part, Nick Foligno a joué avec Nash en Ohio et croit sa présence importante. Au printemps 2019, les Jackets ont subi l’élimination au deuxième tour face aux Bruins de Boston et lorsqu’il est tombé au combat, c’est là que les ennuis de Columbus ont commencé.

«J’ai toujours dit qu’il était un joueur brillant, a-t-il dit. Il trouve le moyen de se faufiler, de repérer l’espace disponible. Il fait les petites choses vous permettant de gagner durant un match et si vous portez attention aux détails, vous allez l’apprécier. Il a de bonnes habiletés et voit bien la patinoire, car il lit adéquatement le jeu.»

Équipe en hausse

Auteur de deux buts et cinq mentions d’aide en 37 parties au cours du calendrier régulier, Nash connaît bien les Leafs, qu’il a croisés souvent lorsqu’il jouait avec les Bruins. Il a d’ailleurs participé à la série opposant les deux clubs en 2018. Puis, il les a revus en ronde de qualification 2020 avec les Jackets et selon lui, l’équipe ontarienne a progressé.

«J’ai vraiment remarqué l’an passé que depuis ce temps, ils étaient beaucoup plus compétitifs et intelligents, a-t-il mentionné au réseau Sportsnet. Je pense que leurs meilleurs éléments ont été très bons. Nous avions trouvé un moyen de gagner, mais leurs gars de premier plan ont répondu. [...] Je crois que l’année dernière représentait un cas unique. Durant celle-ci, cette équipe roule à plein régime et a le rythme voulu en arrivant en séries, au lieu d’essayer à l’obtenir en plein cœur des éliminatoires.»

-La chaîne TVA Sports diffusera le premier match CH-Leafs jeudi à 19 h 30.