Crédit : AFP

Golf

La Corée du Sud continue de régner au tournoi AT&T Byron Nelson

Publié | Mis à jour

Pour une deuxième présentation consécutive, un golfeur sud-coréen a remporté le tournoi AT&T Byron Nelson, car Kyoung-Hoon Lee est revenu de l’arrière pour l’emporter, dimanche, à McKinney, au Texas.

Le vainqueur accusait un retard d’un coup sur le meneur, Sam Burns (70), avant la quatrième ronde. Cependant, une dernière carte de 66, six coups sous la normale, lui a permis de prendre l’ascendant sur l’Américain et d’empocher son premier titre en carrière au sein du circuit de la PGA grâce à un cumulatif de 263 (-25).
Lee a eu à limiter les dégâts en fin de journée et un délai de pluie supérieur à deux heures a compliqué la tâche des joueurs devant compléter le 18 trous. Après avoir commis un boguey au 16e trou, il a enchaîné avec deux oiselets consécutifs et mettre fin aux espoirs de Burns. Ce dernier a conclu à trois coups de la tête.

«Ce fut une longue journée pour moi et tout le monde ici, a affirmé le champion au réseau Golf Channel. Cependant, j’ai seulement tenté de rester patient et positif. Je ne voulais pas me laisser déconcentrer par le reste et j’ai simplement joué mon golf. Cela m’a donné beaucoup de succès.»

Une décision profitable

L’un des faits saillants du triomphe de Lee est en fait survenu plus tôt dans la semaine quand il a changé son fer droit, une décision qui lui vaudra une présence au prochain Championnat de la PGA en vertu de sa victoire ainsi qu’un accès dans le top 100 du classement mondial.

«Oui, ça m’a réellement aidé et j’en suis très heureux, surtout que j’ai été mauvais sur mes roulés pendant plusieurs mois, a-t-il dit. Par contre, je n’avais rien modifié à ma technique et j’ai plutôt choisi de changer de bâton.»

Un quatuor formé du Sud-Africain Charl Schwartzel (68) et de trois golfeurs des États-Unis a monopolisé le troisième échelon à 267 (-21). Deux Canadiens ont participé aux deux dernières rondes, soit Roger Sloan (72) et Michael Gligic (68). Ils ont respectivement fini 34e et 47e à 275 (-13) et 277 (-11).
Avant l’annulation de la compétition l’an passé à cause de la pandémie de COVID-19, Sung Kang, compatriote de Lee, avait remporté cet événement en 2019. L’autre joueur de la Corée du Sud ayant enlevé les honneurs du tournoi est Sangmoon Bae en 2013.