Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Un pas de plus vers le retour des partisans?

Publié | Mis à jour

Le Groupe CH a annoncé jeudi que le domicile du Canadien de Montréal, le Centre Bell, avait obtenu l'accréditation GBAC STAR (Global Biorisk Advisory Council), ce qui pourrait favoriser le retour éventuel des partisans dans les gradins.

Ainsi, l’édifice du centre-ville montréalais est le premier amphithéâtre de hockey au pays à obtenir cette reconnaissance soulignant les mesures sanitaires mises en place à l’intérieur depuis le début de la saison. Celles-ci assurent un environnement sécuritaire pour tous ceux devant travailler au Centre Bell dans le cadre des activités de la Ligue nationale de hockey (LNH) et de la Ligue américaine de hockey (LAH). Cette année, le Tricolore et son club-école, le Rocket de Laval, y ont joué leurs matchs locaux à huis clos.

«Depuis le début de la pandémie, la priorité de l'organisation est de tout mettre en œuvre afin de s'assurer de créer un environnement de travail sécuritaire et rassurant pour nos employés et nos équipes, tout en préparant le retour éventuel des spectateurs au Centre Bell, a affirmé dans un communiqué Daniel Trottier, vice-président exécutif et chef des opérations et des infrastructures du Groupe CH. Nos équipes ont travaillé sans relâche depuis plusieurs mois afin d'établir des protocoles de sécurité et de gestion de risques qui répondent aux plus hautes normes de sécurité et de respect des mesures sanitaires tel que demandé par les autorités de la Santé publique.»

Protocoles rigoureux

Visant principalement les grands immeubles, incluant les stades, les grands amphithéâtres ainsi que les aéroports, le programme d'accréditation GBAC STAR est basé sur la performance et est conçu pour aider les établissements à établir un système complet de nettoyage, de désinfection et de prévention des maladies infectieuses pour leur personnel, leur bâtiment et les visiteurs.

Pour l’obtenir, il faut avoir «établi et maintenu un programme de nettoyage, de désinfection et de prévention des maladies infectieuses pour minimiser les risques associés aux agents infectieux comme le nouveau coronavirus». De plus, la présence de professionnels formés à la préparation et à l'intervention en cas d'épidémie et de maladie infectieuse est requise, tandis que des protocoles de nettoyage efficaces contre les risques biologiques et les maladies infectieuses doivent être mis en place.

Ailleurs à Montréal, l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau a aussi reçu cette accréditation.