Club de foot Montréal

Une victoire qui soulage chez le CF Montréal

Publié | Mis à jour

L’importance de connaître un bon départ est l’un des grands clichés du sport professionnel et si on regarde les statistiques du CF Montréal, on constate que c’est vrai.

La formation montréalaise a en effet marqué six de ses huit buts dans la première demie cette saison, ce qui la place bien devant les autres équipes de la Major League Soccer.

Les Earthquakes de San Jose et le FC Dallas suivent avec quatre buts dans les 45 premières minutes.

Autre constante: cinq des six buts marqués en première demie par le CFM l’ont été dans la première demi-heure de jeu.

L’équipe a marqué le premier but à trois reprises et ce n’est pas banal, puisqu’elle montre une fiche de deux victoires et un verdict nul quand elle ouvre le pointage et le succès hâtif a des effets bénéfiques, selon Bjorn Johnsen.

«C’est une forme de rédemption parce que beaucoup de gens nous balayaient du revers de la main. On n’est pas aussi exotique que Miami avec des noms comme Higuain.»

Resserrer la défensive

Si les hommes de Wilfried Nancy dictent le rythme du match, ils vont toutefois devoir travailler afin de limiter les dégâts en seconde période.

En effet, s’ils ont limité leurs adversaires à un seul but en première demie au cours des cinq premières rencontres de la saison, ils en ont accordé cinq dans les 45 dernières minutes, n’en marquant que deux.

On peut faire dire ce que l’on veut aux chiffres, mais ce que ceux-ci ne disent pas, c’est qu’il s’agit aussi une conséquence de la pression que l’adversaire applique pour revenir au pointage.

Il faut donc prendre ces données avec un petit grain de sel sans négliger l’importance de resserrer le jeu défensif en fin de match.

Variété

Autre détail qui n’est pas anodin: après cinq rencontres cette saison l’équipe a inscrit huit buts et compte six marqueurs différents.

En guise de comparaison, l’équipe avait eu 11 marqueurs différents dans une saison écourtée de 23 matchs en 2020.

Le match de mercredi a notamment permis à Johnsen d’ouvrir son compteur en MLS avec un doublé inscrit dans les 30 premières minutes de la rencontre.

On s’inquiétait un peu de son début de saison, mais il a remis les pendules à l’heure avec des vrais buts de marqueur.

On doit à ce titre saluer la persistance de Wilfried Nancy qui lui a accordé un second départ consécutif après une sortie où il a raté des occasions en or samedi dernier.

«En tant qu’entraîneur, parfois tu as une intuition et c’est pourquoi j’ai décidé de garder Bjorn dans un autre match», a précisé Nancy après la rencontre.