SPO-Ensemble à l'école

Crédit : Chantal Poirier / JdeM

Alouettes de Montréal

L'exemple des Alouettes et du CF Montréal

Publié | Mis à jour

Le Canadien a écrit un triste chapitre de sa longue histoire, lundi soir, alors qu’aucun Québécois n’était en uniforme pour le match contre les Oilers d’Edmonton. Une situation qui a provoqué plusieurs réactions, dont celle du premier ministre François Legault. Par contre, ce ne sont pas toutes les organisations professionnelles de Montréal qui sont dans la même position. 

Les Alouettes, dans la Ligue canadienne de football (LCF), et le Club de foot de Montréal, dans la Major League Soccer (MLS) sont des exemples à suivre en la matière.

En faisant nos recherches, on a compté un total de 34 athlètes qui ont des contrats en poche avec ces deux organisations.

Chez les Alouettes, ils en ont 24 qui ont signé un contrat au moment d’écrire ces lignes. Ils en ont six autres, qui n’ont pas encore d’entente en poche, mais que leurs droits appartiennent à l’équipe.

Comment expliquer ce phénomène? Les embauches de Mario Cecchini et de Danny Maciocia respectivement comme président et entraîneur-chef de l’équipe en janvier 2020.

Dès leur première conférence de presse, ils avaient annoncé leurs couleurs. À talent égal entre deux joueurs, les Alouettes vont prioriser l’athlète québécois.

Et c’est la philosophie que Maciocia a mise en place lors des deux derniers repêchages de l’équipe et sur le marché des joueurs autonomes. La formation montréalaise a repêché huit Québécois sur un total de 15 sélections. Et on a assisté à la même tendance avec les joueurs autonomes.

Par contre, il faut préciser que ce n’est pas tous ces joueurs qui seront en mesure de se tailler une place au sein de la formation partante pour la saison 2021.

Miser sur le développement 

Du côté du CF Montréal, la philosophie est axée sur le développement des jeunes joueurs et de miser sur ceux développés par l’Académie du club.

Une méthode qui rapporte des dividendes à l’équipe de la MLS. Lors du coup d’envoi de la saison 2021, 10 Québécois faisaient partie de l’effectif montréalais. On peut s’attendre à ce que ces standards soient maintenus dans les prochaines années.

Et on peut s’attendre à la même chose du côté des Alouettes.

-Avec la collaboration de Dave Lévesque