Crédit : AFP

LNH

Jean-Sébastien Giguère donne son vote aux Maple Leafs

Publié | Mis à jour

L’ancien gardien québécois de la Ligue nationale de hockey (LNH) Jean-Sébastien Giguère croit que les chances du Canadien de Montréal sont très minces face aux Maple Leafs de Toronto lors de la première ronde éliminatoire.

Selon lui, s’il y a un stratagème qui pourrait bénéficier au Tricolore, c’est de compliquer la tâche du portier Frederik Andersen, qui se remet d’une blessure à un genou.   

Ce problème de santé a gardé le Danois loin des patinoires du circuit Bettman depuis le 19 mars, mais il devrait être en uniforme contre les Sénateurs d’Ottawa, mercredi.

«Je mets beaucoup de pression sur Andersen. Je mets beaucoup de trafic. Je rends sa vie difficile, juste pour voir comment il va réagir, a dit Giguère lors du plus récent épisode du balado Temps d’arrêt, animé par Louis Jean, mercredi. 

«Est-ce qu’il est prêt physiquement? Est-ce qu’il est prêt mentalement? Lui aussi sait ce qui s’est passé dans le passé, ça tu ne l’oublies pas. En plus, ton [second], [Jack] Campbell, a bien joué. Ce n’est pas comme si tu es le seul gardien de but et il n’y a pas d’autres choix. [...] Il va avoir la laisse assez courte.»

«Si on peut mettre un doute dans la tête de tout le monde, je pense que ça peut aider le Canadien. Je pense que c’est ce que le Canadien doit exploiter en partant.»

Un attachement aux «Leafs»  

À l’image d’Andersen, Giguère a évolué durant quelques saisons avec les Ducks d’Anaheim avant d’aboutir avec la formation torontoise. 

Même si c’est en Californie qu’il a connu le plus de succès, où il a gagné une coupe Stanley et un trophée Conn Smythe, remis au joueur le plus utile des séries éliminatoires, l’athlète aujourd’hui âgé de 43 ans garde une place spéciale dans son cœur pour la troupe de Sheldon Keefe, qu’il voit se rendre loin.

«Il y a de grosses attentes sur les Maple Leafs, ça il n’y a pas de doute là-dessus, ajoute Giguère. La ville au complet doit respirer Maple Leafs et manger Maple Leafs. Par contre, je pense que le fait qu’il n’y a pas de spectateurs, qu’ils sont encore dans une bulle, peut les aider. 

«Je pense qu’ils sont beaucoup mieux préparés. C’est une équipe qui est beaucoup plus prête à faire face à la pression, donc ce ne sera pas un adversaire facile pour le Canadien.

«Est-ce que je vois le Canadien battre les Leafs? Non, absolument pas! Je pense que c’est une série qui pourrait se finir en six [matchs] pour les Leafs. Je pense que le Canadien va quand même être compétitif, mais ce ne sera pas évident. 

«Je pense que les Leafs sont prêts à aller à un autre niveau. Ils sont prêts à se battre, à aller peut-être dans le top quatre. C’est là que je vois aller les Leafs.»