Crédit : AFP

Club de foot Montréal

Inter Miami : un peu de malchance

Publié | Mis à jour

L’Inter Miami CF présente une fiche similaire à celle du CF Montréal, avec une victoire, une défaite et deux verdicts nuls. Mais les choses pourraient être bien différentes.

Selon l’entraîneur-chef Phil Neville, le club floridien pourrait avoir plus que cinq points en banque.

«Je crois que nous avons été malchanceux de ne pas gagner», a-t-il avancé lors d’une visioconférence mardi.

«Quelques décisions arbitrales nous ont peut-être privés d’une victoire, surtout dimanche contre Atlanta.»

Il faisait référence à un tir de pénalité non appelé qui aurait pu mener au but de la victoire, Miami se contentant plutôt d’un match nul.

Possession

Contrairement à Montréal, qui a dominé la possession dans trois de ses quatre premiers matchs de la saison, Miami n’y est parvenu qu’une seule fois.

Mais selon Neville, c’est surtout symptomatique du type de joueurs qu’il a sous la main.

«Je regarde surtout les chances que nous créons», a-t-il admis.

«Nous avons beaucoup de joueurs de possession individuelle qui aiment dribler, ce qui affecte les séquences de possession et la possession globale.»

Et parmi ces joueurs, il pourra compter sur Blaise Matuidi, dont le statut était incertain à la suite d’un coup reçu aux côtes.

Impressionné

Par ailleurs, Neville n’a pas tari d’éloges à l’endroit de son adversaire qu’il connaît bien sans l’avoir affronté.

«Montréal a été impressionnant depuis le début de la saison. Nous les voyons souvent puisque nous partageons notre site d’entraînement avec eux.

«Je les ai vus contre Toronto et j’ai aussi regardé le match contre Vancouver. Ils jouent un style de jeu brillant. Ils utilisent bien les latéraux et la vitesse, ce qui fait en sorte qu’on risque d’avoir un match très tactique.»

Selon Neville, la clé sera de couper l’herbe sous le pied des Montréalais.

«Nous allons avoir besoin d’une bonne possession de balle afin de les empêcher de trouver le rythme.»