Crédit : AFP

LNH

Communiqué sur Parros: les Rangers sanctionnés

Publié | Mis à jour

La Ligue nationale de hockey (LNH) a imposé jeudi une amende de 250 000 $ aux Rangers de New York pour avoir critiqué son préfet de discipline, George Parros, qui n’a pas imposé de suspension à l’attaquant des Capitals de Washington Tom Wilson.

Par voie de communiqué, les Blueshirts avaient carrément réclamé le départ de Parros, le responsable du service de la sécurité des joueurs de la LNH. L’organisation new-yorkaise n’a pas apprécié de voir Wilson s’en tirer avec une amende de 5000 $ relativement à ses agissements de lundi. L’homme fort des «Caps» avait frappé Pavel Buchnevich, en plus de s’en prendre à Artemi Panarin, à qui il a porté quelques coups au moment où il était étendu sur la glace lors d’une mêlée.  

Maintenant, le commissaire du circuit, Gary Bettman, n’a pas paru impressionné par les commentaires des Rangers.

«Des réactions publiques de cette nature qui visaient personnellement un dirigeant de la ligue ne seront pas acceptées, a-t-il affirmé dans un communiqué. Même si on ne s’attend pas à ce que les clubs soient d’accord avec chaque décision de notre service de la sécurité, la façon des Rangers d’exprimer leur désapprobation fut inacceptable. Il est injuste que le professionnalisme et le dévouement de George Parros eurent été remis en question.»

La saga Tom Wilson a atteint son paroxysme mercredi, lorsque les cinq premières minutes du match Capitals-Rangers ont été ponctuées de six combats.